Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
cinema fou

Critiques de films, news et rétro-cinéma

WANDAVISION, LES CINQ GRANDES REUSSITES DE LA SERIE MARVEL

Publié le 14 Mars 2021 par Romain Jankowski in séries télé

La première série du MARVEL CINEMATIC UNIVERSE diffusée sur Disney+ en a surpris plus d'un. Démarrant comme un hommage aux sitcoms (des 50s aux 90s), le show prend ensuite un virage étonnant, alternant entre le pur style de Marvel et un suspense dense qui relance constamment les enjeux. D'épisode en épisode, le spectateur a bien du mal à prévoir ce qui se déroulera par la suite. On revient donc sur ces neuf épisodes en dressant la liste des cinq grandes idées qui ont fait de WANDAVISION une belle réussite. 

 

1 - Le scénario

Evitant plusieurs écueils, la série est parvenue à rendre crédible son univers au fil de ses épisodes. Une véritable prouesse avec un tel postulat de départ. Surtout, les récits ont réussi à s'insérer dans le long univers déjà mis en place sans en abuser (un défaut qui revient régulièrement dans les films). En laissant de la marge à ses personnages secondaires, le MCU s'est ouvert de nombreuses nouvelles portes. 

 

2 - Des personnages rigoureusement caractérisés

On ne va pas se mentir, Vision et Wanda n'étaient pas les deux personnages les plus en vus du MCU. Avec la série, la donne a totalement changé. D'abord, on a appris à réellement connaître ces deux personnalités troubles. Wanda n'a jamais été gâtée dans ses apparitions, mais elle possède ici la force d'évocation qui est la sienne. On redécouvre totalement cette femme meurtrie par son passé et qui doit encore surmonter de nombreux obstacles émotionnels. Surtout, on est enfin ému par la relation entre les deux personnages qui n'avait que peu de temps de présence pour correctement se développer. La séquence finale des adieux est véritablement poignante. Sans compter que la série a redonné une certaine crédibilité à Darcy, mis l'excellent Johnny Woo sur le devant de la scène et offert un écrin de jeu important à une certaine Monica Rambeau. 

 

3 - La direction artistique

Esthétiquement, la série a tenté de nombreuses choses inédites et potentiellement risquées. Certes, on s'attendait à un retournement de ces partis pris "old school" des épisodes introductifs, mais les épisodes ont constamment redéfini les codes mis en place pour offrir une cohérence artistique évidente. Tenir un Noir et Blanc sur près de trois épisodes, voilà un geste artistique assez inattendu qui aurait pu largement repousser les spectateurs. Plus la série avance, et plus l'aspect contemporain reprend sa place jusqu'à un dernier épisode impressionnant.

 

4 - Le rythme

Une qualité propre à la série, mais pour laquelle on doit également féliciter Disney+. En effet, le partis pris de diffuser un épisode par semaine a fortement

joué en la faveur du show, ce procédé alimentant constamment les théories les plus folles. Bien dosés, les rebondissements ont permis à la série de tenir facilement sur la durée en nous surprenant à chaque segment.

 

5 - L'interprétation d'Elizabeth Olsen

Elle n'avait que de rares scènes dans les films. Ici, on lui offre un écrin de jeu assez large pour qu'elle y exprime tout son talent. Olsen est tour à tour puissante et poignante, inquiétante et drôle, dangereuse et protectrice. On se souviendra longtemps des dernières minutes de l'ultime épisode... C'est sûr, les apparitions de Wanda dans le futur du MCU n'auront désormais plus la même saveur !

 

Commenter cet article