Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

THE BASKETBALL DIARIES, l'adolescence et la mort

Publié le 5 Avril 2021 par Romain Jankowski in Histoire du cinéma, cycle Leonardo DiCaprio

Dès ses débuts, Leonardo DiCaprio faisait des choix qui pouvaient lui permettre d'avoir des rôles solides sans jamais se ridiculiser. Après BLESSURES SECRETES et GILBERT GRAPE, l'acteur enchaînera avec THE BASKETBALL DIARIES, une chronique sur l'adolescence bien plus profonde qu'il n'y paraît. 

Accompagné de Mark Whalberg (qui trouve là son premier rôle important) et Juliette Lewis (qu'il retrouve après GILBERT GRAPE), DiCaprio incarne Jim, un adolescent qui voit l'un de ses amis, Bobby, mourir d'une leucémie. Soudainement, lui et ses copains sont confrontés à la dure réalité de la vie qui leur apparaît de plus en plus absurde. Jim se confie alors à son journal intime, mais l'écriture ne l'empêche pas de se droguer. Sa mère (incarnée par Lorraine Bracco) finit par le mettre à la porte. Il continue d'écrire, mais les pensées qu'il consigne dans son journal prennent une tournure surréaliste. 

THE BASKETBALL DIARIES est un livre autobiographique écrit par l'auteur Jim Carroll en 1978. Le film est réalisé par Scott Kalvert, un cinéaste seulement auteur de deux longs-métrages. Mort en 2011, il fut principalement connu pour ses clips de Snoop Dogg, Samantha Fox et un certain groupe de hip-hop... Marky Mark and the funky Bunch fondé par Mark Wahlberg ! On parle peu du rôle fondamental qu'a eu ce rôle dans la carrière de Leonardo DiCaprio, mais il est pourtant essentiel. Il montre ici la formidable palette de jeu qui est en sa possession et qu'on avait pu entrevoir dans BLESSURES SECRETES. GILBERT GRAPE est un cas un peu à part, ce qui n'enlève en rien sa magnifique composition. Jim Carroll est un personnage fascinant et troublé qui trouve refuge dans l'écriture, mais aussi la drogue. Un équilibre très difficile à trouver pour un acteur, mais pas pour DiCaprio qui fera de ces personnages psychologiquement ambigüe sa spécialité. 

Très confidentielle, la sortie du film est légère et ne récolte que 2,4 millions de dollars. La France aura attendu trois ans avant de le sortir, au moment où TITANIC était en train de cartonner. Un cadeau pour les nouveaux fans puisqu'il ne sortira que sur 38 écrans. 

THE BASKETBALL DIARIES, l'adolescence et la mort
Commenter cet article