Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
cinema fou

Critiques de films, news et rétro-cinéma

Spirale, Chris Rock reprend les rênes de la saga Saw

Publié le 28 Juin 2021 par Romain Jankowski in dossiers

Fan absolu de films d'horreur, Chris Rock, plus connu pour son côté comique, s'est attelé à la réalisation d'un nouvel épisode de la très longue saga SAW qui a cumulé plus d'un milliard de dollars de recettes mondiales, ce qui en fait l'une des franchises les plus rentables de l'Histoire du cinéma de genre.

 

Chris Rock adore la saga et notamment la mise en place d'un suspense qui relève plus du thriller que de l'horreur. "J'adore les éléments gores et horrifiques de SAW, bien entendu, mais il s'agit aussi de formidables thrillers. Pour SPIRALE, on voulait que les enjeux soient plus forts et on voulait également creuser la psychologie.". Cependant, sa volonté ne fut pas de surfer sur la même recette que les derniers volets qui avaient largement laissé la place au gore et aux effets sanglants. "On a conservé tous les enjeux de la saga et on a davantage développé la psychologie des personnages et les éléments de suspense qui ont toujours existé de manière sous-jacente. On a des pièges et des séquences gores, mais aussi une intrigue et des personnages qui laisseront constamment le spectateur qui-vive. C'est pour cela que je ne considère pas du tout SPIRALE comme un nouveau chapitre de la saga SAW. On repart à zéro et on s'embarque dans une toute nouvelle direction.".

 

Pour parfaire son projet, Rock a souhaité incarner le personnage principal du film, un lieutenant de police bien ancré dans l'univers de SAW. Un homme droit, conscient de l'existence du serial killer dans la ville, mais convaincu que celui-ci a été neutralisé. Le scénario l'emmène donc dans une mystérieuse enquête qui porte la signature du fameux Jigsaw. Chris Rock s'explique : "Je me suis dit "et si je jouais un flic qui se réveille pris au piège, avec une main enchaînée à un tuyau et une scie dans l'autre ?". Ce postulat de départ a nourri tous nos échanges avec l'équipe et, à mesure qu'on avançait dans nos discussions, on s'est de plus en plus enthousiasmés pour le potentiel de ce film.". Cependant, il a laissé l'équipe technique confectionner les pièges qui font partie intégrante de l'univers SAW et notamment le réalisateur Darren Lynn Bousman qui avait déjà mis en scène les opus 2,3 et 4. Ce dernier trace d'ailleurs un parallèle entre le premier volet réalisé par James Wan en 2004 et SPIRALE : "Quand j'ai été engagé pour mettre en scène SAW 2, j'ai expliqué aux producteurs que je voulais effectué une démarche différente, parce que je ne voulais pas copier le style de James Wan. J'étais heureux de lui rendre hommage, mais je voulais vraiment faire une suite originale. Il s'est passé la même chose quand j'ai accepté de faire SPIRALE. J'ai décidé qu'il était temps de se renouveler une fois encore. Tout est nouveau, de la mise en scène à la direction d'acteurs, sans oublier la conception des pièges.". D'ailleurs, le cinéaste fut conquis par l'étrange mélange mis en place par Rock, entre humour et horreur. "Chris m'a raconté que lorsqu'il regardait SAW 2, il a remarqué qu'une scène en particulier, celle entre Donnie Wahlberg et Dina Meyer. Elle aurait beaucoup mieux fonctionné si elle avait comporté une dose d'humour. Il aurait suffit, selon lui, d'une seule réplique pour apaiser momentanément la tension, avant de replonger dans l'horreur. C'est ce qui lui a donné l'idée de SPIRALE."

 

Evidemment, l'un des grands attraits de ce nouveau film est l'arrivée du géant Samuel L.Jackson qui campe le père du personnage incarné par Chris Rock,

également chef de la police à la retraite. Une entrée remarquée, autant pour le grand public que pour Chris Rock qui s'est évidemment réjoui de pouvoir jouer aux côtés d'un comédien qu'il admire. Samuel L.Jackson, quand à lui, fut très heureux d'être choisi pour jouer dans une telle saga, mais également de partager l'affiche avec son camarade. "Chris était parfaitement préparé quand il est arrivé sur le plateau, ce qui n'a rien de surprenant quand on sait à quel point il peaufine ses numéros de stand-up. Il s'est tout autant investi pour incarner son personnage et raconter cette histoire.". Bousman était un peu intimidé à l'idée de diriger l'un des meilleurs comédiens en activité. Fan de la filmographie très riche de l'acteur, il s'est souvenu de cette époque où il était un jeune cinéphile scotché devant ce qu'il voyait à l'écran : "Je me souviens d'avoir séché les cours pour aller voir PULP FICTION, puis d'avoir recommencé le lendemain avec mes potes pour le revoir. La semaine suivante, j'ai séché plusieurs fois les cours pour de nouveau le revoir ! C'était donc assez étrange de me retrouver à diriger le type à cause de qui j'ai séché les cours et donc obtenu de mauvaises notes !".

 

SPIRALE sort le 21 juillet prochain dans les salles. Attendu depuis plus d'un an (et maintes fois repoussé à cause de la crise sanitaire), il devrait ravir les fans de la première heure et s'en faire de nouveau puisqu'il s'inscrit plus profondément dans le genre du thriller, s'écartant de l'aspect gore outrancier.

 

Retrouvez la bande-annonce du film ci-dessous :  

 

 

Commenter cet article