Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
cinema fou

Critiques de films, news et rétro-cinéma

Sous les étoiles de Paris, un conte humain pour un sujet fort

Publié le 16 Juin 2021 par Romain Jankowski in actus

Catherine Frot incarne Christine, une femme qui vit depuis déjà plusieurs années sous un pont, isolée de toute famille et amis. On la suit parcourir le même chemin qui ressemble à un long désert émotionnel, sans but ni finalité. Mais, parfois, la vie réserve de drôles de surprises...

Durant une nuit très froide, le jeune Suli débarque devant son abri. Il ne parle pas français et semble perdu. Séparé de sa mère, il désire plus que tout la retrouver. A partir de là, nous sommes embarqués dans un Paris éloigné des cartes postales, une ville qu'on ne montre que rarement sous cet angle. Aucun glamour, aucune paillette. La capitale vue par Claus Drexel est plus terrible et moins lumineuse. D'ailleurs, le réalisateur s'y connaît, lui qui avait filmé le remarquable documentaire AU BORD DU MONDE où il suivait une poignée de SDF dans Paris la nuit. Dans SOUS LES ETOILES DE PARIS, sans être aussi pointu, il montre toutes ces personnes qui tentent de survivre dans un monde impitoyable qui ne laisse que peu de place aux plus démunis. 

On peut parfois friser la démagogie, mais le cinéaste utilise la forme du conte pour exposer ses idées. Ainsi, malgré certaines exagérations, il réunit ce garçon et une femme qui n'attendent plus la même chose de la vie. Christine va alors retrouver un but à atteindre, de nouveaux s'exposer à un monde qui la répugne. Pour parvenir au bout du voyage, il faudra surmonter ses difficultés physiques et s'ouvrir aux autres. Concis, mais jamais expéditif, le film traverse notre esprit avec plusieurs réflexions à la clé, comme pour mieux approfondir sa propre vision des thèmes exposés. Le constat est là, mais pas la morale, le cinéaste se gardant bien d'émettre un quelconque jugement. Il tend ce miroir dont on ne veut pas voir le reflet tout en n'accentuant pas la problématique et l'éternel confrontation entre richesse et pauvreté. Il nous offre deux parcours à suivre, deux être qui n'auraient jamais dû se rencontrer, mais qui vont finir par voir la lumière. Un film étonnant qui n'a pas eu beaucoup de chance lors de sa sortie en salles, le 28 octobre 2020 (juste avant le confinement). Après une reprise le 19 mai dernier (le film a finalement cumulé 55 160 entrées), SOUS LES ETOILES DE PARIS sort finalement ce mercredi en vidéo.

Commenter cet article