Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
cinema fou

Critiques de films, news et rétro-cinéma

RIMBAUD VERLAINE, la première grande prise de risque de DiCaprio

Publié le 12 Avril 2021 par Romain Jankowski in analyses, cycle Leonardo DiCaprio

Après BLESSURES SECRETES, GILBERT GRAPE (pour lequel il fut nommé à l'Oscar) et BASKETBALL DIARIES, Leonardo DiCaprio est indiscutablement ce jeune acteur qui grimpe. Pourtant, il n'est déjà plus comme les autres de son âge. 

Incarner la figure d'un poète homosexuel du XIXème siècle n'est pas une évidence pour de nombreux acteurs américains âgés de la vingtaine durant le milieu des 90s. Il montrait déjà à quel point il différait de ses contemporains. Pourtant, rien ne fut simple. Tout d'abord, Arthur Rimbaud, peut-être l'un des plus grands poètes de tous les temps, est un homme complexe qu'il est difficile de véritablement incarner sans tomber dans la surenchère. Le rôle devait échoir au phénomène de l'époque, River Phoenix. Mais son décès changea la donne. La réalisatrice Agnieszka Holland fut donc dans l'obligation de repartir à la recherche du jeune acteur qui pourrait le remplacer. 

Leonardo DiCaprio comprend (déjà) que pour étendre sa palette de jeu, il lui faut prendre des risques, quitte à voir s'échouer une jeune carrière prometteuse. C'est son père qui l'encourage à se pencher sur le scénario. Le jeune acteur n'a aucune idée de qui est Rimbaud et n'avait guère prêté attention au script. Son paternel lui raconte donc qui est cette figure de la poésie et le pousse à passer une audition. Son entourage, dont Jim Carroll, l'auteur du roman BASKETBALL DIARIES, afflue également dans ce sens. Il faut savoir, pour les novices, que Rimbaud est un peu l'équivalent d'une star de rock à une certaine époque, celui qui a explosé les conventions et modernisé la poésie. Avant que le film ne se fasse, le dernier recueil centré sur ses derniers poèmes s'est écoulé à plus de 60 000 exemplaires ! C'est certainement l'un des plus célèbres contemporains dont la vie fut une aventure à elle toute seule. 

C'est le scénariste Christopher Hampton qui s'est occupé du scénario, lui le fan absolu du poète. La réalisatrice parvient péniblement à réunir 8 millions de dollars grâce à l'engagement de John Malkovich au casting qui doit interpréter le tumultueux Paul Verlaine. A la mort de River Phoenix, l'acteur quitte le projet. Holland doit alors se dépêcher de trouver d'autres solutions. Adorant DiCpario dans BLESSURES SECRETES et GILBERT GRAPE, elle se dit que c'est la dernière chance qu'elle a de faire son film. Les financiers, eux, ne sont pas sûrs que l'aura du jeune acteur est suffisante pour attirer les spectateurs. Après les hésitations puis l'affirmation de l'acteur, il faut encore trouver le Verlaine du film. Ce sera David Thewlis, le futur professeur Lupin de la saga HARRY POTTER, apprécié des critiques après l'excellent NAKED. 

Le tournage fut une expérience particulière et notamment par rapport à la mise en boîte de certaines séquences homosexuelles. DiCaprio les appréhendait et n'était pas sûr de vouloir aller aussi loin. De plus, l'équipe se déplace en Belgique et en France, ce qui vaudra quelques critiques de la part du jeune homme sur l'Hexagone. "Il y a de tels clichés sur le français moyen, mais force est de constater que c'est la vérité. Ces gens sont grossiers à un point. C'est affreux !". Il fait d'ailleurs référence à sa mésaventure à l'aéroport où il tenait un bagage à la main. L'un des contrôleurs l'a affiché avec véhémence, ce qui lui a fortement déplu. Viennent ensuite les scènes de baisers qui commencent à sérieusement inquiéter DiCaprio. Sa réaction rendit d'ailleurs perplexe Thewlis. La fameuse anecdote des lèvres est restée mémorable : il a vérifié que les lèvres de chacun étaient bien propres ! Il s'explique ensuite en parlant d'un inconfort terrible pour lui, exprimant son "dégoût" d'embrasser un autre homme.

Lors de la première présentation du film au festival du film de Telluride, la scène dans laquelle Verlaine donnait un coup de pied dans le ventre de sa femme coupa le souffle des spectateurs. Les plus mal à l'aise finirent même par quitter la salle. La réalisatrice dut alors couper la séquence suite à la pression des distributeurs. 

Lorsque le film sortit dans les salles aux Etats-Unis, un torrent de critiques

déferlent tandis qu'il fait un véritable flop au box-office en n'amassant seulement que 339 000 dollars ! Le média SCREEN INTERNATIONAL n'épargna pas l'interprète principal "Rimbaud, tel que décrit par Leonardo DiCaprio - dans une interprétation susceptible de nuire à sa carrière - est un savant fou capable d'aller jusqu'au suicide". Une réaction qui provoqua la colère du principal intéressé. Holland, elle, attribuera ces réactions négatives à esprit conservateur des 90s. "Les médias ont besoin de valeurs inoffensives, respectables et couronnées par le succès. Je ne suis pas intéressée par ce qui est paisible, tranquille et mignon. Ce qui me pousse, c'est la recherche de la vérité, même si elle doit passer par une lutte dramatique.". 

La suite pour DiCaprio lui donnera raison : il va enfin entrer parmi les étoiles. 

Commenter cet article