Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

RAIN MAN, un duo d'acteurs en or pour un film majeur

Publié le 4 Avril 2021 par Romain Jankowski in dossiers

Le long-métrage réalisé par Barry Levinson en 1988 est l'un des premiers qui a abordé le sujet de l'autisme. C'est aussi par cette précision que RAIN MAN prend toute son importance. Entre autre.

Effectivement, les qualités s'accumulent lorsqu'on parle du film. D'abord, soulignons l'alchimie exceptionnelle entre Dustin Hoffman et Tom Cruise qui incarnent deux frères que tout oppose. Le premier remporta d'ailleurs l'oscar du meilleur acteur pour ce rôle incroyablement casse-gueule. Il faut savoir que l'autisme, il y a trente trois-ans, n'était pas aussi bien approché qu'aujourd'hui. Le retentissement du film aura réussi à ouvrir de nombreuses portes et aura permis d'orienter les regards sur ce trouble du neuro-développement. 

Outre l'oscar du meilleur acteur, RAIN MAN reçut également celui du meilleur réalisateur pour Levinson ainsi que celui du meilleur scénario original et du meilleur film. D'abord envisagé pour le réaliser, Martin Brest (LE FLIC DE BEVERLY HILLS) jeta l'éponge. C'est ensuite Steven Spielberg qui fut dans le

viseur de la production, mais il se détourna également et s'en alla faire INDIANA JONES ET LA DERNIERE CROISADE. On aurait été curieux de voir le résultat avec Spielby à la barre !

Difficile aujourd'hui de mesurer l'importance de RAIN MAN à l'échelle sociétale, mais son impact est irréfutable. Les chiffres sont d'ailleurs sans équivoque : le film rapporta 354 millions de dollars au box-office mondiale ce qui équivaudrait aujourd'hui à 774,086 millions ! Impensable de voir cela aujourd'hui. En France, il enregistre 6 474 520 entrées. RAIN MAN a ouvert le débat, même si le cliché de l'autiste savant est resté longtemps ancré. Chris Bonnello, militant des droits autistiques, considère le film comme une oeuvre "historique" qu'il faut transmettre aux générations. D'autres émettent des doutes sur ce parti-pris, jugeant RAIN MAN comme "dépassé" et un peu "démodé". Quoiqu'il en soit, ce film restera marquant. 

Commenter cet article