Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

QUAND LES AIGLES ATTAQUENT, un classique du film de guerre avec Richard Burton et Clint Eastwood

Publié le 11 Avril 2021 par Romain Jankowski in Histoire du cinéma

Sorti en 1969, QUAND LES AIGLES ATTAQUENT était une superproduction de

l'époque menée par Brian G.Hutton, un ancien acteur reconverti dans la réalisation. Avec son casting étoffé, ses prouesses visuelles et son script finement écrit, il fait partie des classiques.

QUAND LES AIGLES ATTAQUENT est basé sur le livre éponyme écrit par Alistair McLean, spécialiste du roman d'aventure de l'époque, qui fut déjà adapté au cinéma précédemment avec LES CANONS DE NAVARONE ou encore DESTINATION ZEBRA. Nous sommes en 1944. Des soldats alliés au sud de l'Allemagne menés par un officier britannique, John Smith (Burton). Non loin des forteresses abritant le quartier général de la Gestapo, ils doivent libérer un général américain. Malheureusement, Smith se rend vite compte, après avoir découvert le cadavre de l'un de ses hommes, que le groupe a été infiltré par un traître. 

Devenu une véritable référence au fil de ses multiples diffusions, le film possède de solides qualités de mise en scène avec quelques séquences spectaculaires. Le budget est confortable et Hutton en profite pour rendre les idées de McLean spectaculaires. Il ne faut pas voir ici une retranscription de la réalité, la véracité des faits historiques n'étant pas la priorité (avec, en prime, quelques anachronismes flagrants). C'est un grand spectacle, sans temps morts, qui a le mérite de montrer une autre facette du film de guerre en ce qui concerne ses personnages. La froideur méthodique du récit peut rebuter, d'autant que le long-métrage possède quelques décennies au compteur désormais. Cependant, à l'époque, la caractérisation des protagonistes ne

ressemblaient à rien de connu. Une subtilité confortée par le duo d'acteurs Richard Burton / Clint Eastwood, le cerveau et les muscles. D'ailleurs, cette volonté d'épurer le récit et la mise en scène est approuvée par Eastwood qui supprime de nombreuses lignes de dialogues pour montrer que Schaffer est avant tout un homme d'action. 

Le réalisateur Brian G.Hutton retrouvera ensuite Eastwood pour l'excellent DE L'OR POUR LES BRAVES, nouveau film de guerre assez virulent (et parfois complètement barré) porté par un casting redoutable (Telly Savalas, Donald Sutherland, Don Rickles). 

Commenter cet article