Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

Projecteur BenQ W2700i, le cinéma chez soi

Publié le 20 Avril 2021 par Romain Jankowski in dossiers

En ces temps de fermeture de salles, vivre un film chez soi est le seul moyen de poursuivre notre activité de cinéphile. Autant le dire d'emblée, l'auteur de ces lignes n'est absolument pas partisan des visionnages sur écran d'ordinateur ou smartphone, et ce pour plusieurs raisons. Après tout, chacun fait comme il l'entend, mais "ressentir" un film sur un grand écran n'est en rien comparable. 

Les TV, très performantes, possèdent leurs propres limites. Les projecteurs, bien meilleurs, ont aussi leurs contraintes. Mais l'expérience de ces derniers est absolument unique. Le projecteur BenQ W2700i, à l'image 4k Hdr, est un modèle qui va mettre une claque à ses utilisateurs. 

Bien sûr, poser un projecteur chez soi demande un peu d'aménagement (et de place). Une fois ce préambule posé, il est temps de s'installer et de profiter. On lit le premier blu-ray et le constat est directement frappant. La texture, la lumière, les couleurs, la netteté, le film retrouve cet aspect si particulier qu'il avait un peu perdu sur la télévision (et pourtant, j'étais déjà bien équipé). Etre dans le noir, avec cette projection géante devant moi (sur 123 pouces tout de même), à ressentir les vibrations de la bataille géante des AVENGERS ou le chaos mental d'Anthony Perkins dans PSYCHOSE, en passant par la vitesse supersonique de l'homme de Krypton dans le SUPERMAN RETURNS de Bryan Singer (voir photo), c'est une sensation presque magique qui m'a donné cette impression d'être (un peu) dans une salle de cinéma. Et là, je suis bien parti pour relancer une bonne collection de classiques ! 

Puis, second essai, on met le premier Blu-ray 4K ultra HD. Ce format, décrié à cause du prix, passe la seconde lorsqu'il est projeté. Les détails sont absolument prodigieux tandis que les couleurs vous éclatent littéralement la rétine. LE SEIGNEUR DES ANNEAUX est une pépite, les séquences d'action monumentales de Gore Verbinski dans PIRATES DES CARAÏBES y trouvent un éclat somptueux tandis que les éclairages de Steven Spielberg sur RENCONTRES DU TROISIEME TYPE m'ont presque fait verser une larme. Sans

Le cinéma à la maison !

rire. 

La qualité de ce projecteur est irréprochable. Certes, la ventilation est un peu bruyante et l'appareil chauffe très rapidement, mais ces petites failles sont minimes.  Le système sonore intégré est de bonne qualité grâce à ses algorithmes d'égalisation qui donnent un équilibre correct des variantes audio. De plus, sa connexion à l'Android TV s'avère excellente. On peut facilement accéder à toutes les applications voulues et la qualité est également au rendez-vous.

Difficile d'émettre une réserve sur ce petit bijou qui a, certes, un prix (voir ci-dessous), mais qui s'avère indispensable pour les cinéphiles qui ont le désir de revoir leurs films préférés dans des conditions optimales. C'est ici qu'on se rend compte de l'importance de l'Ultra HD, sa définition étant d'une perfection presque absolue (même si on sait que la technologie sera inévitablement dépassée un jour !). Le projecteur BenQ W2700i est un spectacle à lui tout seul et sa facilité d'accès, d'ergonomie, de prise en mains, l'aide à se hisser parmi les plus beaux appareils actuellement sur le marché. 

 

Indicateur performance : 

 

Commenter cet article