Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

POINT BREAK, l'aboutissement d'un film à part

Publié le 8 Avril 2021 par Romain Jankowski in dossiers

Dans la carrière de Kathryn Bigelow, POINT BREAK a marqué une étape décisive. Après s'être fait remarquer avec AUX FRONTIERES DE L'AUBE et d'avoir enchaîné avec un thriller anecdotique nommé BLUE STEEL, elle trouve avec POINT BREAK le moyen de faire décoller réellement sa carrière. 

Pourtant, rien ne fut simple pour Bigelow. Au tout début du projet, c'est Ridley Scott, qui sort tout juste de BLACK RAIN, qui doit s'occuper de réaliser le film. En rassemblant les informations, on remarque que le cinéaste voulait en faire une histoire bien différente, moins philosophique et plus épique. Sous sa direction, Johnny Depp, Matthew Broderick, Charlie Sheen et Val Kilmer sont auditionnés pour incarner Johnny Utah. Quelques soubresauts financiers plus tard, le projet est vendu à d'autres producteurs et Scott lâche donc le film pour partir faire son THELMA ET LOUISE.

Marié à Bigelow à l'époque, James Cameron acquis les droits du film et propose à son épouse de le réaliser. Elle remanie alors le script avec sa sensibilité et le renforce émotionnellement, notamment au niveau de la relation entre Utah et Bodhi. Keanu Reeves intègre alors le projet, lui qui sort de la première période de sa carrière. Il désire enfin tourner dans des films plus matures et montrer qu'il a la capacité d'incarner un rôle plus profond. Initialement intitulé JOHNNY UTAH, le film se voit donc avancer d'autant que Patrick Swayze valide également sa participation. Quelques mois plus tard, il connaîtra le succès avec le film GHOST.

Aujourd'hui, POINT BREAK est une oeuvre culte qui a inspiré des dizaines de films depuis sa sortie. Un remake a été réalisé en 2016 avec Luke Bracey et Edgar Ramirez, mais il s'est avéré loin de l'esprit du film original. Ce dernier ne concentre pas ses forces sur les séquences d'action, mais mise plutôt sur la relation forte qui unit Utah et Bodhi. A sa sortie en 1991, POINT BREAK

fonctionne plutôt bien au box-office sans être un raz-de-marée (83 millions de dollars de recettes mondiales pour 24 millions de budget). C'est la sortie en vidéo qui a déclenché le phénomène comme de nombreux films des 90s (voir LES EVADES dans notre précédent article). Après ce succès, la carrière de Keanu Reeves trouvera une belle ascension avec DRACULA de Francis Ford Coppola, SPEED de Jan de Bont, L'ASSOCIE DU DIABLE de Taylor Hackford et bien sûr MATRIX des Wachowski. De son côté, Kathryn Bigelow attendra quatre années avant de revenir avec l'excellent STRANGE DAYS puis encore cinq années avec LE POIDS DE L'EAU réalisé en 2000. 

Commenter cet article