Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

NIXON, Anthony Hopkins dans la peau d'un président controversé

Publié le 13 Avril 2021 par Romain Jankowski in Cycle Oliver Stone, Histoire du cinéma

On poursuit notre cycle sur le réalisateur Oliver Stone avec ce biopic aussi discuté que le président sur lequel il se concentre.

Alors qu'il sort du magnifique TUEURS NÉS avec Woody Harrelson et Juliette Lewis, Oliver Stone est sur deux projets. L'un s'appelle EVITA, l'autre est un film sur le dictateur panaméen Manuel Noriega. Finalement, Alan Parker réalise le premier et le second est annulé par Stone lui-même qui ne trouve pas le bon angle pour aborder son histoire. L'idée d'un long-métrage sur Richard Nixon est exposée par le producteur Eric Hamburg lors d'un dîner avec le cinéaste. Elle cogite dans le cerveau de ce dernier et se décide alors à réaliser le projet en cherchant un soutien financier. La Warner Bros refusera catégoriquement. Décédé il y a peu (le 22 avril 1994 pour être exact), l'ancien président n'est pas le genre de sujet qui donne envie de risquer de l'argent. Richard Nixon n'est pas l'homme de la Maison-Blanche qui a laissé la meilleure impression aux américains, accentuant l'engagement de l'armée au Vietnam, puis subit ensuite les conséquences du premier choc pétrolier et son implication dans le scandale du Watergate. 

Oliver Stone, homme réputé de gauche, part donc étudier l'homme complexe qu'est Nixon le républicain. Il part dans une quête de vérité qu'il parvient à atteindre grâce à l'entourage de l'ancien président. En parallèle, le budget grimpe jusque atteindre 50 millions de dollars grâce à Cinergi Pictures et Hollywood Pictures, l'un des studios de production de Disney ouvert pour des films considérés comme "adultes". Les débats s'ouvrent alors sur celui qui aura la lourde tâche d'incarner Nixon à l'écran. Et la liste est longue : Gene Hackman, Robin Williams, Gary Oldman, Tommy Lee Jones, Tom Hanks, Jack Nicholson. Les deux derniers sont les favoris du studio et les premiers choix d'Oliver

Stone. Celui-ci propose également un autre acteur qui deviendra finalement Nixon à l'écran : Anthony Hopkins. Le réalisateur avait beaucoup aimé sa prestation dans LES VESTIGES DU JOUR et est certain qu'il pourrait faire l'affaire. Pour le rôle de Pat Nixon, le choix de Joan Allen fut beaucoup plus direct. Pour l'anecdote, la première Dame fut quand même proposée à Meryl Streep.

Accueilli avec bienveillance par la critique, surprise du portrait complexe et même plutôt positif qu'en tire Stone, NIXON récolte également quatre nominations aux Oscars dont celui du meilleur acteur pour Hopkins (le film n'en remporta aucun). En revanche, c'est un flop total au box-office. NIXON ne rapporte que 34,6 millions de dollars de recettes (dont un plombant 13,6 millions aux USA). En France, seulement 50 034 spectateurs se rendent dans les salles pour voir un long-métrage qui s'étale tout de même sur plus de trois heures. Certes, ce n'est pas le plus réussi de son auteur, mais son portrait tout en profondeur du président vaut le détour tout comme l'interprétation solide d'un Anthony Hopkins saisissant. 

Commenter cet article