Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
cinema fou

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de LE DISCOURS

Publié le 15 Juin 2021 par Romain Jankowski in critiques

Laurent Tirard est un drôle de réalisateur. Après un biopic qui ne ressemblait pas vraiment à un biopic sur l'un des artistes les plus emblématiques de France (MOLIERE avec Romain Duris), il a enchaîné sur deux volets du PETIT NICOLAS puis sur un nouvel épisode d'ASTERIX ET OBELIX qui fait partie des plus détestés par le grand public. Il retrouvera ensuite Jean Dujardin pour deux comédies sympathiques, UN HOMME A LA HAUTEUR et l'historique LE RETOUR DU HEROS. On le retrouve cette fois pour une nouvelle adaptation, celle de l'oeuvre d'un certain Fabcaro, auteur de bandes dessinées aussi décalées qu'hilarantes. 

 

Dans LE DISCOURS, on suit Adrien (Benjamin Lavernhe) qui est coincé à un repas de famille alors que sa copine, Sonia (Sara Giraudeau), vient de le plaquer en lui disant qu'elle faisait "une pause" dans leur relation. Dans l'attente d'un message, voilà que son beau-frère, Ludo (Kyan Khojandi) lui demande secrètement de faire le discours de mariage pour sa soeur et lui. Une nouvelle pression pour Adrien et un moyen pour le cinéaste de plonger dans la tête de ce garçon pas comme les autres, en franchissant constamment le quatrième mur. Un exercice de style très délicat qui est franchement réussi dans LE DISCOURS, grâce, notamment, à l'excellent Benjamin Laverhne qui confirme qu'il n'est plus un grand espoir du cinéma français, mais bien un acteur qui compte. Grâce à son énergie, sa verve comique, ses ruptures de ton, son débit, il incarne avec une aisance naturelle ce Adrien perdu dans un espace où il remet tout en question suite à sa déception amoureuse. En s'insérant dans son esprit, on y voit tout ce que nous pouvons nous-même penser de notre entourage sans que personne ne soit jamais au courant. Dans le fond, il aime ses parents, sa soeur, son beau-frère un peu lourd, mais il y a toujours cette voix intérieure qui s'agace des habitudes de chacun. 

 

On y décèle également un attachement naturel à toute cette agitation autour de la question amoureuse. Un message lu et non répondu est alors sujet à de multiples interprétations. En dévoilant toutes ces idées de manière visuelle, Tirard frappe un grand coup dans une comédie française qui tourne souvent à l'économie (de mise en scène, mais également de réflexion). L'équilibre entre le décalage purement cinématographique et la réalité est parfaitement trouvé. Quelques séquences sont hilarantes (celle de la chenille ravivera, à coup sûr, de nombreux souvenirs chez les spectateurs) et chaque membre du casting joue sa partition avec un bonheur communicatif. Certes, le cinéaste tombe parfois dans la facilité, comme cet amant imaginaire (ou pas) qui brise un peu la dynamique du long-métrage. Rien de bien handicapant au demeurant, même si la forme pourra certainement rebuter de nombreux spectateurs, peu habitués qu'on les bouscule ainsi dans un genre qui ne prend plus de risque depuis un bon moment.

 

AVIS GLOBAL : Une comédie réussie, aussi travaillée sur le fond que sur la forme. Elle doit également beaucoup à Benjamin Laverhne, absolument génial dans un rôle taillé sur mesure pour lui. Un futur grand.

NOTE : 14 / 20

 

LE DISCOURS  1h28

Un film réalisé par Laurent Tirard

Avec Benjamin Laverhne, Sara Giraudeau, Kyan Khojandi, Julia Piaton.

 

Actuellement en salles.

critique de LE DISCOURS
Commenter cet article