Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

Entretien avec un vampire, casting étincelant pour un film de vampires fascinant

Publié le 17 Mai 2021 par Romain Jankowski in Histoire du cinéma

Démarrant en octobre 1993, le tournage du film réalisé par Neil Jordan fait déjà d'ENTRETIEN AVEC UN VAMPIRE un gros événement qui s'apprête à débarquer dans les salles de cinéma. 

D'abord, et surtout, parce qu'il est porté par Tom Cruise, probablement la plus grande star du monde durant le milieu des 80s jusqu'à la fin des 90s. Chacun de ses projets est fébrilement attendu et ENTRETIEN AVEC UN VAMPIRE ne déroge pas à la règle. Alors en pleine promo du dernier grand film de Sydney Pollack, LA FIRME, Cruise enchaîne les projets avec bonheur avant d'entamer une longue relation avec son alter ego Ethan Hunt dans le MISSION IMPOSSIBLE en pleine préparation du côté de Brian de Palma. A ses côtés, Brad Pitt, dont la carrière est naissante. Une toute jeune Kirsten Dunst et Antonio Banderas, qui vient de connaître le succès avec PHILADELPHIA, viennent compléter le quatuor. 

Brad Pitt, en incarnant Louis de Pointe du Lac, va voir son aura se développer et atteindre un public international qui va le porter bien au-delà de ce qu'il pouvait imaginer. L'adaptation du roman écrit par Anne Rice va lui permettre de gagner sa première récompense, un MTV Movie award. En parallèle, il s'apprête à enchaîner un deuxième succès la même année avec LEGENDES D'AUTOMNE aux côtés d'Anthony Hopkins. Etincelant dans ENTRETIEN AVEC UN VAMPIRE, il forme avec Tom Cruise un duo parfait qui vaut pour beaucoup dans la

réussite du film qui ne doit néanmoins pas être résumée aux seules prestations du casting. La photographie soignée du français Philippe Rousselot, qui avait déjà travaillé pour Robert Redford sur ET AU MILIEU COULE UNE RIVIERE, est à saluer tout comme l'ambiance particulière distillée par la mise en scène de Neil Jordan. 

Le film sort en fin d'année 1994 avec un budget total de 50 millions de dollars. Il s'impose facilement au box-office avec des recettes s'élevant à 221,2 millions (avec 1 636 853 spectateurs en France). Pour Jordan, ce long-métrage restera le sommet de sa filmographie qui se concentrera par la suite sur la télévision avec, notamment, la série THE BORGIAS. 

Commenter cet article