Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
cinema fou

Critiques de films, news et rétro-cinéma

E-DUTAINMENT, LA NOUVELLE ERE DES PLATEFORMES

Publié le 1 Mars 2021 par Romain Jankowski in dossiers

Clotaire et Corentin Marmignon

Il y a parfois de belles idées et celle-ci en est une : se servir des médias audiovisuels pour s'améliorer dans une langue et notamment l'anglais. Et quoi de mieux qu'un film pour apprendre ? 

E-DUTAINMENT est la première application d'éducation basée sur le cinéma. Porté par Corentin et Clotaire Marmignon, ce projet mêle le plaisir au travail et offre un pouvoir de projection absolu, une synergie entre l'art le plus populaire et l'éducation. En plus de faire naître quelques nouveaux cinéphiles, il y'a là un vrai pouvoir d'évolution naturelle que ne permet pas toujours le système scolaire. Certains élèves ont du mal à se passionner pour les cours et cette application peut-être une vraie alternative d'autant que les films sont très diversifiés et souvent actualisés, parfois quatre mois après leur sortie cinéma ! En effet, E-DUTAINMENT sera la seule application en France à pouvoir exploiter les films sans le délais chère à l'exception culturelle hexagonale (36 mois). Une prouesse.

C'est donc un projet aussi ambitieux que pertinent d'autant que la France possède quelques lacunes en anglais. Statistiquement, c'est flagrant (32ème

pays sur 80 !), la maîtrise de la langue de Shakespeare est toujours aussi compliquée. E-DUTAINMENT peut donc être une belle alternative à ce manque. En effet, quoi de mieux que de réviser les bases devant FORREST GUMP (photo ci-contre), MISSION IMPOSSIBLE ou encore RETOUR VERS LE FUTUR ? 

Le 23 mars prochain, l'application va secouer le pays éducatif et faire entrer les plateformes dans une nouvelle ère. Effectivement, elle ouvrira ses services aux particuliers et pourra compter sur une belle offre de démarrage pour faire parler d'elle. 

 

Pour suivre toutes les nouveautés, voici le lien de la page Facebook officielle : 

 

 

 

Commenter cet article