Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

Cliffhanger, Sylvester Stallone au sommet de la montagne

Publié le 6 Juin 2021 par Romain Jankowski in analyses

En 1993, Sylvester Stallone est dans une phase un peu descendante. La sortie de route de la franchise ROCKY avec un cinquième épisode décrié et son étonnante comédie (aujourd'hui devenue culte) ARRETE OU MA MERE VA TIRER ont fait un peu chuté sa côte, d'autant que de nouvelles icônes du cinéma d'action émergent (comme Bruce Willis). Il reste cependant l'une des grandes stars d'Hollywood qui s'apprête à ouvrir une nouvelle porte, celle des 90s avec des productions comme DEMOLITION MAN, L'EXPERT, JUDGE DREDD, DAYLIGHT ou encore COPLAND. Mais tout en haut trône ce CLIFFHANGER, un projet réalisé par Renny Harlin qui sort tout juste de DIE HARD 2.

Sylvester Stallone incarne le personnage de Gabriel Walker, un alpiniste-secouriste dans les montagnes Rocheuses qui part à la recherche de son ami Hal Tucker (incarné par Michael Rooker), blessé et coincé avec sa petite-amie Sarah (Michelle Joyner) au sommet d'un pic. Durant l'intervention, celle-ci  meurt en tombant d'une falaise. Traumatisé et se sentant responsable, Gabriel quitte la région et décide d'abandonner le métier de guide. Ainsi démarre CLIFFHANGER, film de près de deux heures qui ne lâche jamais le spectateur par son intensité. Doté d'un budget de 65 millions de dollars, le long-métrage impressionne pour l'époque, notamment par la sophistication de ses nombreuses cascades. Même si Stallone est physique, il ne prendra aucun risque pour les scènes d'escalade puisqu'il sera doublé pour celles-ci par Ron Kauk et le regretté Wolgang Güllich, à qui le film est dédié. En effet, ce dernier est décédé en août 1992 (avant la sortie du long-métrage en salles) d'un accident de la route.

Pour les aficionados de Stallone, CLIFFHANGER tient une place à part. D'abord parce qu'il relance véritablement la carrière de l'acteur qui commençait à patiner à l'aube de ces 90s. Le monde change, le cinéma d'action vient d'être secoué par la meastria de PIEGE DE CRISTAL et les gloires du passé vont bientôt devoir se confronter à l'émergence du numérique. De plus, Stallone sait que son rival de l'époque est en pleine bourre puisque TERMINATOR 2 vient de battre tous les records au box-office. Arnold Schwarzenegger est, en effet, plus en forme que son compatriote. Mais le film de Renny Harlin va cartonner et le relancer totalement. Atteignant les 255 millions de dollars de recettes mondiales (soit l'équivalent, aujourd'hui, de 557 millions) et attirant 2 653 464 spectateurs, CLIFFHANGER est une étape décisive et un véritable tournant. La véritable difficulté se présentera à lui à la fin de la décennie et au début de la suivante, probablement la période la plus sombre de sa carrière. Mais il se relancera brillamment en convoquant de nouveau les deux icônes qui l'ont rendus célèbres : Rocky Balboa et John Rambo.

Commenter cet article