Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
cinema fou

Critiques de films, news et rétro-cinéma

Box-Office, Fast and Furious 9 devient le plus gros succès mondial post-Covid

Publié le 5 Juillet 2021 par Romain Jankowski in box-office

C'était attendu, mais c'est désormais chose faite. La neuvième aventure de Vin Diesel et ses sbires devient le plus gros succès mondial post-Covid en dépassant la barre symbolique des 500 millions de dollars de recettes mondiales. Il dépasse GODZILLA VS KONG, précédent tenant du titre, qui a terminé sa carrière avec 446,5 millions de dollars. 

 

FAST AND FURIOUS 9 arrive de nouveau en tête du classement nord-américain en amassant 24 millions de dollars, soit une baisse significative de 65 % par rapport à son week-end d'ouverture. On peut néanmoins voir que cette chute

correspond aux standards de la saga. Avec 500,3 millions de dollars au compteur, F9 se situe, pour le moment, à la cinquième place du classement de la franchise, devant FAST AND FURIOUS 4 qui avait rapporté 353,1 millions de dollars. Si le score du cinquième opus semble atteignable (626,1 millions) et que le sixième est un objectif louable (788,6 millions), il sera impossible d'atteindre le niveau stratosphérique des huitième et septième volet qui ont, respectivement, atteint 1,2 milliard et 1,5 milliard de dollars de recettes mondiales. 

 

Pour UNIVERSAL PICTURES, c'est un week-end très important puisque le tiercé de tête leur appartient. À la deuxième position, on retrouve BABY BOSS 2, suite du gros succès de 2017, qui a engrangé 17,3 millions pour son premier week-end. On est loin des 50 millions du premier, mais cela semble assez logique puisque l'effet de curiosité (y compris chez les plus grands) a disparu. Il faut également noter que le film est disponible sur une nouvelle plateforme de streaming apparentant à NBC UNIVERSAL. 

 

Derrière, AMERICAN NIGHTMARE 5 est une déception. Avec 12,7 millions de dollars en ouverture, ce cinquième opus réalise le pire démarrage de la saga derrière le quatrième opus qui avait déjà lourdement chuté en 2018 par rapport à ses prédécesseurs (17 millions). Il semblerait que le public commence à décrocher de cette saga d'autant que le démarrage international est lui aussi catastrophique avec seulement 3 millions de dollars dans 22 pays ! Dans le genre, il ne suivra donc pas les performances de ses deux concurrents, SANS UN BRUIT 2 et CONJURING 3 qui atteignent, respectivement, 266,9 millions et 173,6 millions de dollars de recettes mondiales. 

Commenter cet article