Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

48 heures, Eddie Murphy et ses débuts devant la caméra

Publié le 9 Juin 2021 par Romain Jankowski in dossiers

Le film réalisé par Walter Hill en 1982 est célèbre grâce au fait qu'il a révélé le talent comique d'Eddie Murphy devant la caméra et donc partout dans le monde. Mais il faut se rappeler qu'il est également l'un des premiers buddy movie, ce sous-genre qui va connaître ses lettres de noblesse dans les 80s. Le but est simple : mettre en scène deux personnages que tout oppose et qui vont devoir s'allier par la force des choses.

Revoir 48 HEURES aujourd'hui est amusant car on ressent déjà toute la verve comique d'Eddie Murphy alors qu'il ne joue là que son premier rôle au cinéma. Un tour de chauffe qui n'en est pas un puisque son style inimitable est déjà étalé sur l'écran. Evidemment, il n'est pas un inconnu lorsque Walter Hill l'engage puisqu'il brille déjà dans l'émission SATURDAY NIGHT LIVE. L'histoire aurait pu être tout autre car il n'est pas le premier choix qui s'impose, Gregory Hines, Denzel Washington ou encore Richard Pryor étant d'abord envisagés. Lorsque ces derniers ont rejeté le film, le nom de Murphy a commencé à circuler, son énergie pouvant tout à fait faire contraste avec le personnage de flic un peu nerveux et lassé campé par Nick Nolte. Lui non plus n'était pas le premier choix, puisque Sylvester Stallone, Clint Eastwood, Mickey Rourke et Jeff Bridges ont été approchés mais ont refusé le rôle !

Aujourd'hui, le film a un peu vieilli, notamment en terme de rythme. Les séquences d'action, par exemple, sont assez molles et manquent clairement de dynamise et d'inventivité. En revanche, l'énergie qui se dégage du duo est intacte. Cette séquence hilarante où Reggie Hammond, le personnage incarné par Eddie Murphy, entre dans ce bar de rednecks décoré par plusieurs drapeaux des Etats confédérés, est mémorable. Pour retrouver un individu, il se fait alors passer pour un flic. Mais un flic Noir dans ce genre d'endroit est une source de comique imparable que Murphy gère à la perfection. Un pur moment d'anthologie par un showman sûr de sa force. 

Très attendu lors de sa sortie en décembre 1982 aux Etats-Unis, 48 HEURES cartonne avec des recettes s'élevant à 78,8 millions de dollars. La carrière d'Eddie Murphy au cinéma est lancé et il enchaînera avec le formidable UN FAUTEUIL POUR DEUX réalisé par John Landis. Une star est née.

 

Commenter cet article