Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de LA MISSION

Publié le 15 Février 2021 par Romain Jankowski in critiques

Après l'excellent CAPITAINE PHILIPPS, le réalisateur Paul Greengrass retrouve le grand Tom Hanks pour un western intimiste dans une Amérique perdue et meurtrie après une guerre de Sécession qui a fait des ravages. 

On suit donc le capitaine Jefferson Kyle Kidd qui sillonne le pays en qualité de rapporteur publique, tenant les gens informés, grâce à ses lectures, des péripéties du monde. Le destin va le mener jusqu'à la jeune Johanna, dix ans, et capturée six ans auparavant par la tribu des Kiowa qui l'ont élevée comme l'une des leurs. LA MISSION suit alors la relation qui s'installe entre ces deux personnages blessés par la vie, renfermant chacun des fêlures qu'il est difficile de contenir. En décidant de la ramener dans la famille qui lui reste, Jefferson s'engage à protéger une fillette qui va découvrir que le nouveau monde est loin d'être un lieu sécurisé. 

Greengrass balade sa caméra à travers de superbes décors et fluidifie au maximum son récit avec de solides personnages ainsi qu'un univers ancré dans une réalité historique poignante. Chaque ville traversée représente un danger, mais également une raison pour les habitants de se rebeller et de plonger dans la violence. Les inégalités sont creusées, la guerre ayant profité aux plus avantagés principalement situés au Nord du pays. Le cinéaste n'étale pas de réflexion approfondie autour de ces thématiques, ce qui ne l'empêche pas de l'évoquer au détour de quelques scènes parfois éprouvantes. 

Une scène autour d'un feu offre une première ouverture entre Jefferson et Johanna. Un très beau passage où les flammes se reflètent sur deux personnalités qui sont plongées dans des existences troubles. C'est à partir de là que LA MISSION captive et qu'il grimpe peu à peu en émotion. Le regard fatigué et empathique de Tom Hanks fait des merveilles, l'acteur alliant son charisme naturel à ce talent qu'il possède de rendre chaque réplique naturelle. Sa capacité de plonger dans n'importe quel personnage (et à n'importe quelle époque) est toujours aussi frappante. Le cinéaste l'admire et le peint dans de véritables tableaux vivants. 

Puisant dans une imagerie forte, le film parsème son récit de séquences haletantes dont une fusillade dans une vallée rocheuse assez prodigieuse où on retrouve toute la puissance de découpage du réalisateur de JASON BOURNE. En clamant haut et fort l'importance d'informer la population face à la tyrannie des chefs locaux, Greengrass étend une forme de thématique

commune à toute sa filmographie, rapportant une confrontation séculaire entre les plus démunis et les plus enrichis, ceux qui doivent se battre pour survivre face à ceux qui prennent les décisions. Un rapport de force qui mène irrémédiablement à la guerre et qui fait des victimes. Un résultat qui se voit dans le dernier quart d'heure absolument sublime du film, rehaussé par la partition incroyable de James Newton Howard, où Jefferson fait face à ce que la vie lui a pris dans une émotion qui ne parvient plus à être contenue. 

 

AVIS GLOBAL : Un très beau film aussi sensible qu'impressionnant qui offre un nouveau rôle en or pour l'imparable Tom Hanks qui nous impressionne une fois de plus par sa capacité à rendre humain chaque personnage qu'il incarne. 

NOTE : 15 / 20

 

LA MISSION  1h56

Un film réalisé par Paul Greengrass

Avec Tom Hanks, Helena Zengel, Elizabeth Marvel, Ray McKinnon.

 

Actuellement sur Netflix. 

Commenter cet article