Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
cinema fou

Critiques de films, news et rétro-cinéma

HELLBOY, L'ECHEC D'UN REBOOT RATÉ

Publié le 29 Janvier 2021 par Romain Jankowski in analyses

Etrange idée d'avoir réalisé un reboot d'un anti-héros populaire qui avait gagné ses galons au cinéma grâce aux deux volets de Guillermo Del Toro. Tout le monde attendait la suite, mais elle n'est jamais arrivée. Alors pour succéder au cinéaste mexicain, place à Neil Marshall, metteur en scène de série B qui s'est occupé de quelques épisodes de séries (dont GAME OF THRONES). Pour Hellboy, c'est David Harbour (STRANGER THINGS) qui remplace le génial Ron Perlman.

Clairement, il ne se passe rien de très emballant durant plus de deux heures entre une Milla Jovovich désastreuse en sorcière ridicule et une intrigue qui part dans tous les sens. La direction artistique laisse également à désirer malgré quelques bonnes idées visuelles (dont une séquence impressionnante où, dans une vision apocalyptique, Hellboy devient le maître du monde). 

Marshall gère assez mal les effets spéciaux (certains CGI sont calamiteux) tandis que la surenchère de violence provoque plus le dégoût qu'une ambiance choc. Il a parfois de belles idées de mise en scène (un combat contre trois géants avec une caméra clouée au sol) et un désir d'installer une ambiance glauque et ténébreuse. Mais ça ne fonctionne que partiellement, le film étant régulièrement entaché de rebondissements absurdes ou de dialogues sans consistance. 

C'est également le constat que l'on fait d'Hellboy lui-même. L'impressionnant Harbour fait le job, mais le personnage n'est pas très attachant. Il manque d'humanité et d'une vraie présentation qui nous aurait permis de tisser un lien avec sa personnalité. Un protagoniste qui ressemble à son film... D'ailleurs, les spectateurs ont détesté en majorité cette relecture (des moyennes catastrophiques avec un 2,1/5 sur Allociné, 4,3/10 sur SensCritique ainsi qu'un 48 % sur Rottentomatoes !) tout comme de nombreux fans qui auraient largement préféré un troisième volet signé Guillermo Del Toro qu'un tel reboot fait à la va-vite, sans aucune ambition. Le box-office fut sans appel : avec 55 millions de dollars de recettes pour 50 millions de budget, le film fit un bide qui enterre tout espoir de franchise. 

HELLBOY, L'ECHEC D'UN REBOOT RATÉ
Commenter cet article