Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
cinema fou

Critiques de films, news et rétro-cinéma

LIVE BY NIGHT, LE FILM DE GANGSTERS VU PAR BEN AFFLECK

Publié le 25 Novembre 2020 par Romain Jankowski in analyses

En 2016, Ben Affleck attaque son quatrième film en tant que réalisateur et s'initie à l'un des genres les plus créatifs du cinéma : le gangster movie. Quand on s'engage dans cette voie, on doit y respecter les codes, visuels et thématiques, tout en essayant de ne pas être écrasé par des aînés à l'aura intemporelle.

On peut dire que l'acteur/réalisateur s'en sort très bien et parvient à redonner un souffle constant au récit, changeant d'axe, d'histoire, de personnage. Reprenant la construction en parties du roman éponyme écrit par Denis Lahane, Ben Affleck joue sur le destin de Joe Coughlin, un petit malfrat sans envergure, amoureux de la petite-amie du grand caïd de Boston, Albert White. Voici le postulat de départ d'une descente aux enfers qui n'en est pas une ! Le personnage de Joe va nourrir une haine absolue contre Albert, suite à un événement qui va changer sa destinée, mais fera fleurir un business incroyable dans un monde où les règles ne doivent pas être détournées. Il va alors s'opposer à divers ennemis et autres religieux fanatiques. 

Construit en sous-intrigues, LIVE BY NIGHT frappe par sa capacité à installer des personnages en quelques scènes furtives. La mise en scène d'Affleck parvient à mettre la lumière sur chacun d'entre eux. Il crée des passerelles entre chaque arc narratif et relie subtilement tous les protagonistes qui peuvent servir comme moyen de pression ou devenir des chefs dans l'ombre. Les années 20 sont un terrain de jeu idéal pour la débauche et les affaires en tous genres. C'est également la décennie des croyances et sectes communautaires, la renaissance du Ku Kux Klan, la vente d'alcool illégale, mais également le début du capitalisme à outrance. Tout le monde fait pression sur tout le monde, quitte à toucher en plein coeur en assassinant des membres de la famille. LIVE BY NIGHT montre un monde qu'il est impossible de quitter. C'est le constat final d'un film vraiment réussi. 

La réalisation est époustouflante, les décors sont grandioses et les fusillades impressionnantes. La reconstitution est irréprochable. Affleck a soigné son cadre pour mieux installer son histoire qui, malgré sa construction originale, reste classique. Mais c'est dans cette forme que LIVE BY NIGHT s'épanouit pleinement, lorsqu'on voit des règlements de compte par voies interposées ou encore des scènes de tension étouffantes lors de dialogues savamment écrits. On aurait peut-être aimé, c'est vrai, que le personnage incarné par Zoé Saldana ait un peu plus de consistance ou encore que certaines intrigues soient un peu plus développées, mais il aurait fallu rallonger le film d'une bonne demi-heure. 

Malheureusement, à sa sortie, LIVE BY NIGHT est un échec terrible : seulement 22 millions de dollars récoltés pour 65 millions de budget ! Loin de tout spectaculaire, le film d'Affleck déçoit une partie du public et des critiques, souffrant dès lors d'une mauvaise exposition. On ne peut que vous encourager à découvrir ce long-métrage plus profond qu'il n'y paraît.

LIVE BY NIGHT, LE FILM DE GANGSTERS VU PAR BEN AFFLECK
Commenter cet article