Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
cinema fou

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de ADIEU LES CONS

Publié le 2 Novembre 2020 par Romain Jankowski in critiques

Albert Dupontel est le cinéaste nécessaire de l'époque, celui qui tend un miroir satirique de la société avec une aisance magistrale. NEUF MOIS FERME était son coup de génie qu'il a suivi du sublime AU REVOIR LA-HAUT, un geste cinématographique plus épuré et ample. Il revient avec ADIEU LES CONS, une histoire ancrée dans son temps avec ses personnages perdus dans un système qui les avale et recrache comme bon lui semble.

Ainsi, deux destins s'opposent : Suze Trappet (Virginie Efira) va bientôt mourir. Elle va alors partir à la recherche de son fils qu'elle a été contrainte d'abandonner à 15 ans. JB (Albert Dupontel), est en plein désastre professionnel et veut en finir avec la vie. C'est en tentant de se suicider qu'il va donc croiser la route de Suze et partir pour une aventure rocambolesque où ils s'allieront M.Blin (Nicolas Marié), un archiviste aveugle qui déborde de vitalité... La mécanique du scénario imaginé par Dupontel est impressionnante. Si la mise en place est un poil longue, la suite s'enchaîne avec dynamisme, servie par le sens du burlesque et du dialogue de son auteur. Il offre à Virgnie Efira son meilleur rôle, d'une beauté suprême. Une femme qui voit sa vie se terminer, mais qui devient plus vivante que jamais au contact de ses deux partenaires. La quête de son fils, c'est également renouer avec une partie d'elle-même, celle qu'elle était plus jeune. Dupontel image cette idée à travers quelques séquences pertinentes. 

La force du film tient dans l'équilibre qu'a réussi à trouver son auteur. Moins décalées qu'à ses débuts, ses idées de mise en scène se confondent avec une connexion émotionnelle qu'on ne lui connaissait pas forcément. En s'ancrant dans notre monde (tout en gardant son propre style), Dupontel est parvenu, en l'espace de trois films, à parler au plus grand nombre. Son humour noir ne s'est pas assagi, mais sa bienveillance envers les êtres humains ressort avec une énergie nouvelle. D'autant que sa galerie d'acteurs (qu'on pourrait presque surnommée la famille de cinéma de Dupontel) fait encore le job avec une mention spéciale au redoutable Nicolas Marié et son premier degrés qui donne à chacune de ses scènes un décalage hilarant avec ses autres partenaires de jeu. ADIEU LES CONS se savoure et s'apprécie dans une émotion distillée dans chaque scène jusque sa fin, abrupte et presque nécessaire...

 

AVIS GLOBAL : Une nouvelle réussite pour Albert Dupontel qui conjugue humour noir, mise en scène décalée et émotion. De plus, il offre à Virginie Efira un rôle en or qu'elle interprète de façon magistrale.

NOTE : 14 / 20

 

ADIEU LES CONS  1h27

Un film d'Albert Dupontel

Avec Albert Dupontel, Virginie Efira, Nicolas Marié, Jackie Berroyer.

Disponible au cinéma dès la réouverture des salles.

critique de ADIEU LES CONS
Commenter cet article