Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
cinema fou

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de LES ANIMAUX FANTASTIQUES 2, LES CRIMES DE GRINDELWALD

Publié le 15 Novembre 2018 par Romain Jankowski in critiques

Deux ans après nous avoir présentés un nouvel univers avec succès, J.K Rowling doit confirmer avec le deuxième volet d'une saga qui en contiendra cinq. Un exercice difficile qui doit étoffer l'intrigue tout en développant quelques pistes pour la suite.

LES CRIMES DE GRINDELWALD est donc clairement coincé dans toutes ses obligations. N'ayant aucune base sur laquelle se reposer (pas de livres à la différence de HARRY POTTER), l'auteure s'est obligée à être plus explicative qu'à l'accoutumée, ce qui nous entraîne parfois dans des longues séquences de dialogues où une myriade de nouveaux personnages font leur apparition. L'intrigue devient plus complexe tandis que le poids des responsabilités incombe à chacun. Gellert Grindelwald place ses pions sur le grand échiquier du monde tandis qu'Albus Dumbledore refuse de se mêler à la bataille. Là est vraiment l'âme de ce second opus qui enchaîne les révélations tout en conservant le conflit majeur en fil rouge (les sorciers doivent-ils se montrer aux yeux du monde ? Au risque de provoquer une guerre avec les humains ?) qui éclatera dans une fin ténébreuse et tragique. Le film se veut plus politique et montre la vision noire que Rowling a de la société, certaines situations renvoyant directement à notre époque. En grattant la surface, on y découvre une auteure plus pessimiste et en colère contre un système d'oppression qui brandit les valeurs identitaires comme une menace. Les ténèbres recouvrent le cadre et agissent comme la métaphore d'un monde en perdition, comme ces voiles recouvrant Paris (une scène d'une poésie grandiose et décadente). 

Justement, le scénario tente les sous-intrigues croisées pour aboutir à ce basculement inévitable. Quelques choix ne sont pas très heureux (notamment certaines facilités que l'on ne citera pas ici), mais les personnages restent la grande force de Rowling. Esthétiquement, LES CRIMES DE GRINDELWALD est

extrêmement soigné (magnifique reconstitution de Paris, des décors à couper le souffle, une direction artistique formidable), reposant sur l'expérience de David Yates et sa mise en scène fluide et posée (y compris dans l'action avec cette spectaculaire évasion introductive). Un divertissement joliment emballé qui procure quelques frissons (le retour à Poudlard !) et se termine par une tension de tous les instants (la séquence du cimetière). 

Alors, que penser de ce second opus ? Chacun aura son avis, il y aura des déçus et des ravis, Rowling tranchant radicalement avec le premier volet dans sa façon d'amener les spectateurs dans l'inconnu. Bien malin celui qui pourra prédire dans quelle direction iront les suites (malgré quelques pistes envisagées). Mais la saga pourra compter sur un univers parfaitement maîtrisé (les fans, attendez avant de dire que Rowling est incohérente, on ne sait pas tout encore !) et des acteurs au top, notamment un duo formidable Jude Law - Johnny Depp. La guerre va bientôt commencer !

 

AVIS GLOBAL : Explicatif et digressif, ce deuxième opus étonne par sa façon de tisser les liens avec la saga HARRY POTTER tout en gardant son propre esprit. Parfois confus, LES CRIMES DE GRINDELWALD reste un formidable spectacle, parfaitement mis en scène. 

NOTE : 14 / 20

 

LES ANIMAUX FANTASTIQUES 2, LES CRIMES DE GRINDELWALD

2h14

Un film réalisé par David Yates

Avec Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Johnny Depp, Jude Law.

 

critique de LES ANIMAUX FANTASTIQUES 2, LES CRIMES DE GRINDELWALD
Commenter cet article