Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

UN RACCOURCI DANS LE TEMPS, LE GROS PARI DE DISNEY

Publié le 5 Novembre 2017 par Romain Jankowski in analyses

Avec ses énormes licences comme Pixar, Marvel, Star Wars, et autres Pirates des CaraÏbes, Disney a évidemment le plus gros impact sur la pop culture actuelle. Les milliards accumulés grâce à ces grands univers leur permettent d'aller vers des films bien plus risqués. 

On a déjà eu JOHN CARTER, A LA POURSUITE DE DEMAIN, LONE RANGER ou encore THE FINEST HOURS. Tous des échecs au box-office avec leurs budgets respectifs de 250 millions de dollars (pour seulement 282 millions rapportés), 190 millions (pour 209,1 millions au BO), 215 millions (260,4 millions de billets verts encaissés) et 70 millions (pour un ridicule 37,7 millions...). Les pertes ont été énormes et pourtant les films sont de qualité,

tentant de nouvelles approches et, pour les trois premiers cités, essayant d'installer de nouveaux univers. Malgré ces flops, Disney persévère et confie à Ana DuVernay, réalisatrice de SELMA, l'adaptation du roman de Madeleine L'Engle, A WRINKLE IN TIME en VO. Bien sûr, la presse hollywoodienne s'est empressée de remarquer qu'une afro-américaine allait être, pour la première fois, derrière un blockbuster de Disney. Mais au-délà de cette spécificité politique, UN RACCOURCI DANS LE TEMPS est un projet à 100 millions de dollars avec des voyages inter-dimensionnels. 

Avec son casting génial (Chris Pine, Gugu Mbatha-Raw, Reese Witherspoon) et son univers visuel qui s'annonce dingue, les cinéphiles peuvent être très impatient de voir ce projet sur grand écran. De toute manière, Disney ne prend pas un si gros risque que cela. Les comptes de 2017 seront excellents (les cartons de LA BELLE ET LA BETE, LES GARDIENS DE LA GALAXIE 2 et, dans une moindre mesure, celui de PIRATES DES CARAIBES 5, sans oublier les prochains THOR RAGNAROK et STAR WARS 8) et ceux de 2018 risquent de suivre la même voie (le méga blockbuster AVENGERS 3, BLACK PANTHER, HAN SOLO, LES INDESTRUCTIBLES 2). Sauf qu'évidemment, en sortant le 14 mars, la concurrence sera rude avec TOMB RAIDER (en salles le même jour) et PACIFIC RIM 2 (une semaine après, le 21), sans oublier que le sujet aura un peu de mal à attirer le grand public. Un constat peut-être un peu fataliste, mais qui sera probablement dans le vrai, la bande-annonce n'ayant d'ailleurs pas soulevé un enthousiasme débordant. 

On verra dans les prochaines semaines si Disney le met un peu plus en avant après les sorties de THOR et STAR WARS.

(Re)découvre la bande-annonce ici : 

 

Commenter cet article