Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
cinema fou

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de STEVE JOBS

Publié le 10 Février 2016 par Romain Jankowski

critique de STEVE JOBS

La réticence pouvait être de mise pour ce film centré sur Steve Jobs. Huis clos, trois actes, vérités fantasmées, nombreux étaient les pièges. Le résultat ? Sensationnel du début à la fin !

Danny Boyle (TRANSPOTTING, SUNSHINE, SLUMDOG MILLIONNAIRE) tient réellement un petit miracle avec ce STEVE JOBS écrit avec talent par Aaron Sorkin (auteur de SOCIAL NETWORK). Construit comme un thriller et, donc, en trois actes, le film ne perd jamais de sa répartie et de son rythme en tout point extraordinaire grâce à une énergie constante. Trois grandes étapes qui reviennent à trois moments forts de la vie de Jobs : lancement du macintosh, lancement du cube avec NEXT, lancement du premier imac. Le même procédé : on revient une trentaine de minutes avant la présentation de ces produits. C'est là que l'on jongle entre l'arrogance de Jobs, sa vie de famille, son ambition professionnelle, ses relations avec ses amis, sa collaboratrice, sa fille. Jobs est incarné par un incroyable Michael Fassbender, qui assène des coups à chaque phrase prononcée et possède ce charisme transpirant sur chaque image. Il est bien aidé par une Kate Winslet prodigieuse, incarnant avec force sa secrétaire, confidente, amie. Elle le supporte constamment et une synergie inédite née entre la réalité et la fiction.

Les faits sont-ils avérés ? Romancés, oui. On ne doute pas que certaines discussions ou disputes ont eu lieu mais pas de cette manière. Reste que Danny Boyle parvient à faire vivre son film grâce à des plans et des points de montage précis. Comme cette dispute qui s'enchaîne sur une temporalité différente et qui se répondent l'une et l'autre. Un vrai moment fort. Comme ce STEVE JOBS qui se révèle déjà être un incontournable de 2016 !

STEVE JOBS 2h02

Un film réalisé par Danny Boyle

Avec Michael Fassbender, Kate Winslet, Seth Rogen, Jeff Daniels.

NOTE GLOBALE : 16 / 20

critique de STEVE JOBS
Commenter cet article