Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
cinema fou

Critiques de films, news et rétro-cinéma

TRANSFORMERS 5 : C'EST QUOI CE DELIRE ?

Publié le 19 Mai 2015 par Romain Jankowski

TRANSFORMERS 5 : C'EST QUOI CE DELIRE ?

Avouons qu'en terme de plaisir coupable, TRANSFORMERS arrive tout en haut en compagnie de l'inusable FAST AND FURIOUS. La réussite on la doit, en très grande partie, à Michael Bay, le destructeur. Un cinéaste dingue qui réalise des scènes d'action qui le sont tout autant. Il a épuré son style pour arriver à un niveau de lisibilité géniale. Une patte d'auteur aussi (toute proportion gardée) avec ces traits d'humour débiles, son affolante course vers l'avant, ses fameux plans sur les jeunes jolies filles, ses longs-métrages trop longs et pas assez resserrés. Oui, Michael Bay c'est aussi ça.

On sait très bien que la sortie d'un TRANSFORMERS ne changera pas nos vies mais qu'il nous divertira à coup sûr. Alors quand la première info sur le cinquième volet (logique, plus d'un milliard de dollars de recettes pour le 4) c'est le départ de Bay, on se dit qu'il y a déjà quelque chose qui ne va pas. Alors oui il a annoncé à chaque film et il est toujours revenu. Et apparemment, il pourrait quand même revenir. Car le film sortirait en 2017 au lieu de 2016. Bon, on n'y comprend déjà plus rien et ce goût de l'intox chère à Bay est un peu fatiguant. Il devient alors l'être désiré et négociera un contrat en or pour éventuellement une lassitude de sa part et de celle du public. Car la dernière info en date, la plus désespérante, on la doit au PDG du groupe, Brian Goldner. Devinez ? Un univers partagé évidemment !

Non, sérieusement là ? Mais quelle faculté manque t-il à Hollywood pour comprendre que ce délire d'univers partagé va saouler les spectateurs ? Que les comics le fasse, pas de problèmes (et encore, il y a certains défauts dû à ce procédé), que STAR WARS s'y colle, ça passe aussi (surtout qu'ils vont revenir à des anciennes histoires donc à priori sans interférence avec la nouvelle trilogie) mais là TRANSFORMERS... Pourquoi regarde t-on cette saga ? Elle ne contient rien émotionnellement (hormis le 3, un poil plus consistant), les personnages humains sont souvent des hommes d'action avec peu de substance (c'est ce qu'on leur demande) et les robots restent souvent stéréotypés (hormis Optimus Prime, le meilleur personnage de la saga). Donc à quoi servirait un shared universe ? A voir les robots se battent dans l'espace ou sur une nouvelle planète dans un truc numérique sans aspect ? Non, tout ça servirait juste à se tirer une balle dans le pied pour le studio. Car les signes de lassitude ont déjà été montrés pour le dernier film. Oui, le milliard est l'arbre qui cache la foret. Le système d'exploitation chinois est arrivé à son plein essor l'an dernier, a pris en charge une partie du film et a permis à TRANSFORMERS 4 de récolter 300 millions sur son territoire ! Mais, par rapport au troisième, il a baissé un peu partout et surtout aux USA où il perd 105 millions soit une baisse de 30 %. Sans les chinois, il aurait été un petit succès, sans plus. Le changement de casting (bénéfique mais pas approuvé par tous), d'histoire, de cadre, de nouvelle trilogie et, surtout, le peu d'ouverture que représente l'ensemble n'ont pas totalement convaincus les spectateurs. La saga n'a plus rien à offrir. Oui le quatrième est probablement le meilleur, ce chaos orchestré d'une main de maître, ce grand n'importe quoi porté au sommet par une ampleur cinématographique souvent éreintante mais jouissif. Mais il représente aussi une sorte d'apogée, une fin, un chapitre que l'on pourrait clore. Malheureusement ce ne sera pas le cas. Espérons juste qu'ils s'en tiennent à un 5 et 6...

TRANSFORMERS 5 : C'EST QUOI CE DELIRE ?
Commenter cet article