Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

LA SAGA MISSION IMPOSSIBLE

Publié le 24 Octobre 2020 par Romain Jankowski in Grandes sagas et trilogies

Retour sur cette grande saga d'action initiée en 1995 avec le film de Brian de Palma. Une rétrospective organisée en classement, en commençant par le pire jusqu'au meilleur (selon l'avis du rédacteur). 

 

6. MISSION IMPOSSIBLE 2 de John Woo (2000)

Le gros point fort de la saga est la liberté artistique donnée au réalisateur. Et même à de sacrés cinéastes ! Après de Palma c'est Woo qui s'y colle, offrant un film tout-à-fait différent et, par défaut, le moins bon de l'ensemble. Tom Cruise, figure inaltérable de la saga, renforce l'aspect humain de son personnage Ethan Hunt. Plus humain, moins mécanique, c'est à partir de là que commence la psychologie complexe et presque abstraite de l'inusable agent. La star est d'une beauté surnaturelle, renforcée par sa coupe latino et des ralentis ringards (assez rigolos à revoir), tout en étant d'un professionnalisme hors du commun (la montée du monument valley). Tom Cruise prouve que MISSION IMPOSSIBLE c'est lui et personne d'autre. On le suit dans cette aventure où la fille qu'il aime doit s'infiltrer chez un trafiquant qui prépare un coup pour voler un virus dangereux créer par un scientifique. Moins convaincant en termes d'intrigue (l'histoire de virus et d'antidote est un peu confuse) le film se rattrape largement dans ses scènes d'action, littéralement à couper le souffle. Le point culminant est la course-poursuite finale, dantesque, se terminant sur un mano-à-mano jouissif. John Woo s'assume et s'amuse. Un honnête divertissement qui semble assez éloigné, dans le fond, au reste de la saga.

 

5. MISSION IMPOSSIBLE 3 de J.J Abrams (2006)

Au point mort depuis six ans malgré le carton du deuxième volet, le maître de la télévision de l'époque tente donc de passer derrière la caméra pour la première fois avec la célèbre saga. Son ambition ? Poussé encore plus loin l'impact émotionnel du second et offrir une vie de couple à Ethan. Avant STAR TREK et STAR WARS, le cinéaste devait déjà réussir une périlleuse mission ! Tout en tension, offrant des scènes d'action généreuses et un machiavélique plan organisé par la MIF (mission impossible force, l'agence de Hunt), ce troisième volet possède un solide scénario et un antagoniste d'envergure, incarné par le regretté Philipp Seymour Hoffman. Dangereux et profondément manipulateur, il semble sans limite et on aurait vraiment aimé que Abrams le pousse plus loin

dans ses retranchements. En attendant il fait passer un mauvais quart d'heure à Cruise, qui n'a jamais été aussi intense. LA séquence du film ? Une infiltration dans le Vatican, monstrueuse d'inventivité et de suspense donnant à voir, pour la première fois, la transformation physique de Hunt dans la peau d'un autre lors d'un travelling circulaire superbe. Ce troisième opus opère une transition entre la première partie de la saga et la seconde, conçue comme des morceaux de bravoure en continu.

 

 

4 - MISSION IMPOSSIBLE (1995) de Brian de Palma

On pourrait résumer la saga par un jeu constant de faux-semblant. Dés la première séquence se joue devant nous un faux interrogatoire où Tom Cruise, sous un masque de latex, tente de dénicher une information essentielle à l'opération qui fera l'intrigue du film. Le décor est planté, le film a pris le contre-pied total de ce qu'on attendait : une grosse scène d'action d'ouverture, comme dans les JAMES BOND. Mais là est le point central de ces deux sagas, la différence. Ethan Hunt n'est pas James Bond. MISSION IMPOSSIBLE n'est pas JAMES BOND. Pas de pop glamour, pas d'humour english. Le film reste très sérieux tout en étant éminemment ludique. Lorsque Ethan perd son équipe, dans un remarquable jeu de passe-passe, le scénario se veut autoritaire avec son héros, le poussant à agir seul et faisant de Tom Cruise la star essentielle du film. Il y aura ce geste symbolique, celui de tuer Jim Phelps (incarné avec brio par Jon Voigt), personnage symbolique de la série, laissant alors Ethan Hunt comme le seul véritable héritier. Impressionnant dans sa construction, dément dans une séquence d'infiltration d'anthologie (Cruise suspendu par une corde devant ramener une disquette) et caressant l'idée d'une trahison jusque l'éclatante révélation finale (superbe montage nous montrant Hunt imaginait totalement autre chose lorsque Phelps lui dit sa vérité), MISSION IMPOSSIBLE est une réussite incontestable. Aujourd'hui, la mise en scène de de Palma a un peu vieilli (la séquence finale est difficile à regarder), mais elle reste le fondement de l'ensemble de la saga. 

 

3 - MISSION IMPOSSIBLE 6, FALLOUT de Christopher McQuarrie (2018)

Indiscutablement, le film le plus dingue de la série. Simpliste dans sa quête (les sempiternels missiles nucléaires sont de retour), l'intrigue épaissit ses personnages et relance de nouveau la psychologie de Hunt, un homme redoutable, fort, intuitif, confiant. Un socle sur lequel repose tous les enjeux autant qu'un être de confiance écouté par ses amis. Mais qui est-il vraiment ?

Pourquoi a-t-il choisi cette vie ? Pourquoi l'amour ne l'a-t-il pas rendu heureux ? McQuarrie apporte des réponses, mais tout en nuances, parvenant à laisser la brume de mystère entourant Hunt tout en nous accordant le privilège de l'approcher. Tom Cruise est une nouvelle fois en totale synergie avec son personnage, ces deux-là se répondant autant sur le plan psychologique que physique. Parce que la star s'est superposée à son super espion, chaque cascade devient un acte de bravoure autant pour Cruise que pour Hunt. Les scènes d'action sont les vraies réponses aux questionnements du scénario et elles en mettent sacrément plein la vue. Chaque film repousse les limites et, ici, les morceaux de bravoure s'enchaînent pour nous laisser constamment bouche bée : que ce soit la monstrueuse course-poursuite dans les rues de Paris, l'escalade des toits à Londres, un mano-à-mano brutal ou le stupéfiant climax (avec un montage en trois temps), les mirettes sont gâtées. Rarement l'action aura été aussi bien filmée, la maestria de McQuarrie sautant aux yeux à chaque plan, bien aidé par des décors naturels qui surclassent largement les habituels CGI du cinéma contemporain. Reste que l'ensemble pâtit d'une longueur inhabituelle (2h28) et que le scénario tourne un peu en rond dans ses enjeux globaux. On a aussi cette impression que l'équipe est mise au second plan, l'alchimie n'étant plus aussi évidente que dans PROTOCOLE FANTOME et ROGUE NATION. 

 

 

2 - MISSION IMPOSSIBLE 4 : PROTOCOLE FANTÔME (2011) de Brad Bird

En termes d'enjeux, Brad Bird avait tout à perdre. Le troisième volet, pourtant bien apprécié du public et des critiques, n'a pas obtenu un gros carton au box-office et il semblerait que la saga ne soit plus vraiment dans l'air du temps. Surtout, Cruise n'est plus la star qu'elle était, bouffé par sa scientologie et autre problèmes privés, il ne fait plus l'unanimité chez le grand public. Ses films OBLIVION et EDGE OF TOMORROW, deux grandes réussites artistiques, sont là pour en témoigner. Et Bird, à l'époque, réalisait son premier film live. Tout avait vraiment l'air d'une mission impossible. Et pourtant, le film signera le meilleur

box-office de la saga et récoltera les meilleures critiques ! C'est simple, en réinventant la saga avec une nouvelle équipe apportant un vent d'air frais indiscutable (Simon Pegg et Jeremy Renner, impeccables), un scénario très astucieux et un Hunt plus fragile que d'habitude, POTOCOLE FANTÔME représente ce moment charnière où une franchise se transforme pour correspondre à une époque, la notre, et en détourner les codes. Et puis les moments dingues s'enchaînent avec cette scène donnant littéralement des frissons : l'escalade de la tour Burj Khalifa par Cruise lui-même, probablement la meilleures séquence de toute la saga. Dans un subtil rapprochement, on pourrait dire que JAMES BOND et MISSION IMPOSSIBLE ont ce point commun irrévocable : ces sagas ont su toutes les deux se réinventer, coller à la société actuelle dans un registre différent et offrir aux spectateurs des divertissements haut de gamme !

 

 

1 - MISSION IMPOSSIBLE 5, ROGUE NATION de Christopher mcQuarrie (2015)

Précédé d'un buzz énorme avant sa sortie en 2015, ROGUE NATION secouait la planète web à cause d'une cascade dangereuse de Tom Cruise, celui-ci étant attaché à un avion en plein vol. Christopher McQuarrie (réalisateur de l'excellent JACK REACHER et scénariste du culte USUAL SUSPECT, qui reprenait les rênes de la saga ici pour ne plus jamais les lâcher) évacue d'emblée cette scène désormais incontournable. Impressionnante, vertigineuse, c'était la meilleure entrée en matière possible pour nous mener ensuite vers une histoire complexe, aux multiples enjeux. Il faut d'ailleurs s'assurer de suivre avec attention les moindres détails qui finiront, un moment ou un autre, par ressurgir. Les faux-semblants se mêlent à ceux-ci et déjouent à chaque fois la longueur d'avance que l'on pensait détenir. Les personnages sont imprévisibles et jouent souvent double jeu. Haletant comme jamais, McQuarrie dope son film de manière incroyable, gérant les moments de bravoure avec une maestria perceptible. ROGUE NATION est une mise en abîme constante, chaque personnage piégeant l'autre pour servir ses intérêts. Le réalisateur ne prend pas les spectateurs pour des imbéciles, il leur fait confiance pour assimiler toutes les informations. Parfois un peu trop (surtout sur son dénouement) mais sa générosité sans faille rattrape ses excès. Et puis il y a Tom Cruise. Ethan Hunt, l'âme de cette saga. Le personnage, tout d'abord, s'apparente de plus en plus à un spectre, une image de fumée insaisissable et complexe. Souvent dans la brume, éclairé comme une ombre, personne ne connaît Hunt pas même nous. C'est un agent hors norme, personnifiant les intérêts de chacun. Son interprète l'est tout autant. Icône du cinéma moderne, star interplanétaire, Tom Cruise se donne à fond et repousse ses limites. Car MISSION IMPOSSIBLE est aussi devenu ça : quelle folie l'acteur nous réserve-t-il cette fois ? Les deux derniers volets, actuellement en tournage, apporteront une ultime pierre à un superbe édifice.

LA SAGA MISSION IMPOSSIBLE
Commenter cet article