Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de MALCOLM ET MARIE

Publié le 14 Février 2021 par Romain Jankowski in critiques

Petit drame tourné en plein confinement, MALCOLM & MARIE s'intéresse à un couple en pleine explosion suite à la projection en avant-première du film réalisé par  Malcolm (John David Washington) qui, sur un détail, va fortement contrarier sa petite-amie, Marie (Zendaya). 

Un postulat simple qui explore littéralement toutes les facettes de ce couple qui s'aime et qui se déteste, qui peut passer d'un regard plein de tendresse à de virulentes insultes. Minimaliste, la mise en scène de Sam Levinson (ASSASSINATION NATION, la série EUPHORIA) joue avec son unique décor pour enfermer ses personnages ou, au contraire, les libérer. Les lignes de fuite, les encadrements, des pièces trop grandes ou, à l'inverse, trop étroites, le cinéaste soigne ses plans joliment emballés dans un Noir et Blanc du plus bel effet qui offre une forme d'intemporalité à MALCOM & MARIE, autant qu'il renvoie à un souvenir d'une relation peut-être terminée. 

Selon l'interprétation, le récit se penche sur les défauts d'un couple qui surnage dans de grands discours politiques, ramenant constamment ces derniers au cinéma et ce qu'il implique. Le monologue magistralement énervé de John David Washington sur la critique d'une journaliste qui parle du point de vue de son film, est un sacré morceau qui cristallise un peu toutes les passions du moment autour d'une oeuvre et de son auteur. Etre au sein d'une communauté donne-t-il plus de légitimité pour parler de tel ou tel sujet ? Doit-on forcément renier le point de vue de chacun pour toucher une forme d'universalité ? Dans une très belle réplique, Marie s'amuse avec tous ces questionnements et cette moralisation pour parvenir à un seul constat : le cinéma est juste un art et la politisation de celui-ci dépend forcément de ce qu'on veut y insérer. 

L'importance d'une oeuvre est aussi universelle qu'intime. La faute de Malcolm est symptomatique de l'ego démesuré qu'il se porte à lui-même. Les deux acteurs sont formidables. Un tel film ne peut pas tenir sans deux grandes interprétations. On découvre un nouveau talent à Zendaya qui porte là un personnage complexe, devant garder ses propres ressentiments dans une

forme d'intériorisation prête à se libérer au moindre écart. En face, John David Washington est exceptionnel d'intensité et prouve qu'il est bien la nouvelle star montante d'Hollywood. 

Acquis pour la somme de 30 millions de dollars par Netflix, MALCOLM & MARIE aurait probablement fait la tournée des festivals et remporté de nombreux prix en des temps normaux. Reste que sa visibilité sera maximale sur la plate-forme et que sa réussite tient autant de son format intimiste que de l'émotion mise en scène avec une authenticité percutante. 

 

AVIS GLOBAL : Porté par un duo d'acteurs impressionnants, MALCOLM & MARIE est autant un film sur le couple qu'une oeuvre creusant la politisation du cinéma. Une belle réussite.

NOTE : 15 / 20

 

MALCOLM & MARIE  1h46

Un film réalisé par Sam Levinson

Avec John David Washington, Zendaya.

 

Actuellement disponible sur Netflix. 

Commenter cet article