Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de MINUIT DANS L'UNIVERS

Publié le 26 Décembre 2020 par Romain Jankowski in critiques

En tant que réalisateur, George Clooney a plutôt une carrière inégale (en tant qu'acteur aussi, me direz-vous). Entre les réussites CONFESSIONS D'UN HOMME DANGEREUX, GOOD NIGHT AND GOOD LUCK et LES MARCHES DU POUVOIR, il y eu aussi les plus faibles JEUX DE DUPES, MONUMENTS MEN (avec son casting cinq étoiles) et BIENVENUE A SUBURBICON (son dernier film en date). Aujourd'hui, il revient avec MINUIT DANS L'UNIVERS, l'adaptation d'un roman écrit par Lily Brooks-Dalton. 

On va commencer par une évidence habituelle en 2020, mais le film de Clooney aurait vraiment mérité une sortie en salles. Ce dernier avait d'ailleurs avoué que son long-métrage était destiné à se vivre au cinéma, entre un travail dantesque sur le son et une imagerie spectaculaire. L'impact est forcément moindre sur la télévision, mais les qualités restent. MINUIT DANS L'ESPACE c'est la lente agonie d'un homme condamné vivant dans un monde assombri par une étrange catastrophe. Barbe épaisse et regard désespéré, George Clooney force le trait mais sa performance reste pertinente puisqu'en adéquation totale avec le sujet. La construction du récit, joignant trois histoires différentes, peut désarçonner tout comme l'aspect épuré de la mise en scène qui assène le côté hard SF (ou science-fiction réaliste). La tragédie qui se joue ici est avant tout humaine, puisque le protagoniste dénoue en lui-même ses propres problèmes. Entre passé et présent, le voyage onirique s'accentue d'une sublime partition orchestrée par Alexandre Desplat. 

Lorsque le scénario se concentre sur la vie d'un équipage resté dans l'espace et qui doit rentrer sur Terre, on a le droit à un tout autre film qui accentue la gravité de l'ensemble. N'ayant aucune idée du désastre qui a touché la planète bleue, ils attendent des renseignements qui ne viennent plus. Les missions se déroulent en parallèle et finissent par se rejoindre dans une scène finale poignante. Certes, le rythme connaît quelques sévères baisses, mais il faut reconnaître que Clooney ne lésine pas sur les images (qu'elles soient métaphoriques ou purement visuelles) pour signer son film le plus personnel. Peut-être que son nouveau rôle de père dans la vraie vie a influé sur la façon qu'il a de dépeindre les peurs auxquels un parent se confronte au fil de sa vie par rapport à sa progéniture. Son personnage, rempli de regrets, s'anime soudainement pour sauver le vaisseau spatial qui risque de mener ses occupants à la mort. Une ultime mission personnelle où il devra affronter toutes sortes de dangers. 

Lors d'une sortie à haut risque dans l'espace, le cinéaste montre les crocs et nous balance un véritable morceau de bravoure époustouflant. On le souligne car le film en est un peu avare tandis que certains effets spéciaux sonnent un peu faux (la tempête en Arctique, la planète K). L'essentiel est bien sûr ailleurs et rejoint de manière thématique des films comme AD ASTRA et GRAVITY. Sans atteindre le niveau de ceux-ci, MINUIT DANS L'ESPACE est loin d'être le ratage annoncé et, derrière sa candeur, cache un vrai beau mélodrame humain aussi triste que rempli d'espoir à l'instar de ce dernier plan long, véritable source empirique où le spectateur y injectera son propre dénouement.

 

AVIS GLOBAL : Pourvu d'un bel univers et de thématiques intéressantes, MINUIT DANS L'ESPACE est un film émouvant, porté par un George Clooney transformé, qui ne plaira pas à tous à cause de son rythme un peu lancinant et d'un sentimentalisme un poil exacerbé. 

NOTE : 14 / 20

 

MINUIT DANS L'ESPACE 1h58

Un film réalisé par George Clooney

Avec George Clooney, Felicity Jones, David Oyelowo, Tiffany Boone.

Actuellement disponible sur Netflix.

critique de MINUIT DANS L'UNIVERS
Commenter cet article