Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

UMBRELLA ACADEMY, CHRONIQUE DE LA SAISON 2

Publié le 18 Août 2020 par Romain Jankowski in séries télé

Après une première saison en forme d'introduction qui parvenait à nous attacher facilement à ses personnages, la série UMBRELLA ACADEMY souffrait néanmoins d'un rythme assez inégal qui s'est, heureusement, rehaussée dans les trois derniers épisodes, tous excellents. Cette deuxième salve d'épisodes démarre sur les chapeaux de roues et ne nous lâche pas une seule seconde.

Autant dire d'emblée que j'ai largement préféré cette deuxième saison à la première. L'intrigue, se déroulant à Dallas dans les années 60 (avec, en fil rouge, l'assassinat du président Kennedy), se découpe en un nombre conséquent de récits qui se recoupent dans un final qui en laissera plus d'un sur le carreau. Bien sûr, on notera quelques faiblesses ici ou là (le personnage de la directrice campée par Kate Walsh ne convainc toujours pas, l'intrigue des Suédois rallonge inutilement certaines scènes), mais en resserrant les épisodes (qui durent entre 45 et 49 minutes contre près d'une heure sur la précédente saison) et en offrant plus de place au voyage dans le temps (fascinant procédé qui accumule les paradoxes temporels avec un plaisir non dissimulé), les scénaristes sont parvenus à gommes les problèmes de rythme tout en parvenant à rendre certains personnages moins unidimensionnels (comme Vanya, moins rigide que précédemment). 

La saison se termine sur un nouveau paradoxe très intrigant qui nous promet forcément les révélations que l'on attend tous (comme la véritable identité de Reginald). Quoiqu'il en soit, UMBRELLA ACADEMY affirme son statut de série incontournable du catalogue Netflix, parvenant à se renouveler brillamment dans ces dix épisodes de très bonne facture.   

UMBRELLA ACADEMY, CHRONIQUE DE LA SAISON 2
Commenter cet article