Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de WAITING FOR THE BARBARIANS

Publié le 30 Août 2020 par Romain Jankowski in critiques

Saluée à Venise lors de sa présentation en 2019 et à Deauville, l'adaptation du roman WAITING FOR THE BARBARIANS, écrit par J.M Coetzee, passera directement par la case vidéo. Pas de sortie au cinéma donc pour ce film délicat qui peut compter sur un casting haut de gamme pour faire parler de lui.

Le récit est dur, la mise en scène découle lentement, comme si le temps amenait à une fin tragique inéluctable. A une époque incertaine, un colonel autoritaire décide de chasser des "barbares" alors qu'un magistrat progressiste désire de les protéger et tombe même amoureux d'une nomade. Métaphore de l'apartheid et de la ségrégation, WAITING FOR THE BARBARIANS est une oeuvre tragique qui contemple la fin d'un monde et la force imparable de ceux qui le façonnent à leur image. Appelée l'Empire, l'entité dirigeante possède le visage impassible du colonel Joll, incarné avec rigidité par Johnny Depp. Glacial et dénué de sentiments, il n'est qu'une ombre, celle de la Mort qui dévaste tout sur son passage et s'enfuit lorsque les conséquences de ses actes deviennent imparables. 

Le film de Ciro Guerra est une bonne adaptation de son matériau d'origine et va probablement décontenancer un public non averti. Très imagé, le scénario s'étire dans de longues séquences de contemplation, parfois dialoguées, parfois lourdes de sens. Y plonger, c'est accepter de laisser les thématiques prendre le dessus sur un récit plus décousu. C'est laisser le regard puissant et sidérant d'un Mark Rylance fabuleux. C'est voir dans les yeux voilés d'une nomade, la renaissance d'une femme bafouée. On peut s'attarder sur la longueur du film ou sur le personnage (au demeurant très intéressant) incarné par Robert Pattinson qui aurait mérité une plus grande place dans le récit. Qu'importe, WAITING FOR THE BABARIANS s'apprécie pour la beauté de sa mise en scène et pour ce qu'il dit de l'âme humaine. 

 

AVIS GLOBAL : Une métaphore de la ségrégation portée par un Mark Rylance exceptionnel d'intensité. Parsemé de quelques longueurs, WAITING FOR THE BARBARIANS reste un récit noir, mais édifiant sur les impériaux aveuglés par la peur de l'autre.

NOTE : 14 / 20

Disponible en vidéo le 2 septembre. 

 

WAITING FOR THE BARBARIANS  1h53

Un film réalisé par Ciro Guerra

Avec Mark Rylance, Johnny Depp, Robert Pattinson, Greta Scacchi.

critique de WAITING FOR THE BARBARIANS
Commenter cet article