Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de L'EXTRAORDINAIRE MR. ROGERS

Publié le 30 Avril 2020 par Romain Jankowski in critiques

Réaliser un biopic sur un animateur télé pour enfants, voilà un sacré pari qui peut prendre des atours de film dégoulinant de bons sentiments. Pourtant, c'est avec une certaine mélancolie que la réalisatrice Marielle Heller (l'excellent LES FAUSSAIRES DE MANHATTAN) aborde son sujet, portant son attention sur Lloyd Vogel (Matthew Rhys), un journaliste d'ESQUIRE un brin antipathique et dénigrant. Au contact de Rogers (Tom Hanks), Vogel va initier un voyage intérieur qu'il n'a jamais su réaliser lui-même.

La première heure du film suit cette lente progression avec une évidence cinématographique évidente. Intelligente dans sa manière de présenter une personnalité qui nourrit des fantasmes factices, la réalisatrice parvient, en l'espace de quelques scènes, à jouer avec le propre ressenti du spectateur sur la façon dont les événements d'une vie peuvent être interprétés. Laissant volontairement (parfois maladroitement) des zones d'ombres, l'intrigue se concentre sur la part la plus intime de Lloyd pour faire ressortir ce qu'il y a de meilleur en lui. Là où on pouvait craindre une guimauve lancinante, on est surpris par la subtilité du propos et l'évolution d'un protagoniste assez antipathique (et peu aidé par le jeu très fermé de Matthew Rhys).

C'est là que le film tire sa force, dans ces instants où l'homme qu'il est doit renouer avec l'enfant qu'il a été. Rogers apparaît alors comme une image bienveillante absolue, ne reniant jamais lui-même ses faiblesses humaines. Forcément, la meilleure idée possible fut de confier ce rôle au grand Tom Hanks. Quel autre acteur est capable de susciter l'empathie dès sa première apparition (géniale mise en abîme, au passage) ? Encore une fois excellent (on en a pris l'habitude), le comédien renoue avec cette candeur qui illumine l'écran, rappelant qu'il peut tout jouer avec la même aisance. Jamais moralisateur, profondément humain malgré le statut qu'il possède (cette scène dans le métro est aussi simple qu'évocatrice), Fred Rogers rappelle que notre place dans la société n'est pas celle que l'on se définit nous-mêmes, mais bien la conséquence de ce qu'elle attend de vous. Se détacher d'elle pour relier un être humain à sa propre vie afin qu'il parvienne à faire le deuil de ses blessures du passé, voilà un discours astucieusement tenu dans une courte scène où la mise en scène laisse libre cours à un silence évocateur (et malicieux grâce au regard troublant de Tom Hanks). Imparfait (quelques écueils inhérents à ce genre de film, quelques choix discutables), mais la réflexion est passionnante et s'achève avec un plan d'une beauté tragique.

 

AVIS GLOBAL : Tom Hanks, encore une fois excellent, domine ce film aux thématiques passionnantes qui, malgré quelques choix discutables, s'insèrent dans une habile mise en scène. 

NOTE : 13 / 20

 

L'EXTRAORDINAIRE MR. ROGERS  1h49

Disponible en VOD (voir lien ci-dessous)

Un film réalisé par Marielle Heller

Avec Tom Hanks, Matthew Rhys, Susan Kelechi Watson, Chris Cooper.

critique de L'EXTRAORDINAIRE MR. ROGERS
Commenter cet article