Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de BIRDS OF PREY

Publié le 8 Février 2020 par Romain Jankowski in critiques

Après le naufrage qu'a constitué SUICIDE SQUAD en terme de narration (pas commercial, le film a cartonné au box-office), la WARNER BROS a définitivement enterré son univers partagé avec le désastreux JUSTICE LEAGUE. Une autre époque, déjà, et le DC UNIVERSE de se recentrer sur des films indépendants avec leur propre identité. AQUAMAN a ouvert la voie puis JOKER a même offert de nouvelles possibilités que la firme n'avait probablement pas envisagé. C'est au tour de Harley Quinn, l'une des seules réussites de SUICIDE SQUAD, d'entrer en scène avec un groupe de rebelles prêtes à tout pour se venger d'un certain Black Mask.

Avec sa narration décalée et un ton politiquement incorrect, BIRDS OF PREY se la joue (beaucoup) à la DEADPOOL, reprenant peu ou prou le même modèle naviguant entre vulgarité et violence graphique. Mais, attention, une violence cool qui défoule. Ainsi, Harley Quinn nous raconte son périple avec son cerveau abîmé ce qui offre au film quelques moments savoureux et d'autres un peu moins pertinents. Qu'importe, Margot Robbie est toujours aussi folle dans le rôle de Quinn tandis que la mise en scène de Cathy Yan s'avère réussie, entre scènes d'action étonnamment bien construites (dont des combats au corps-à-corps assez jouissifs) et direction artistique aussi colorée qu'inspirée. 

Dans l'ensemble, BIRDS OF PREY est un divertissement correct qui se suit sans déplaisir, mais l'un des gros défauts reste cette séparation de l'intrigue entre les protagonistes. Dès qu'Harley Quinn est à l'écran, le film carbure, mais quand elle le quitte on a cette désagréable impression que l'intrigue se traîne, alourdi par la présentation des autres personnages globalement peu intéressants (Huntress et l'agent Montaya sont franchement mal développées) et qui font stagner un scénario finalement assez facile. Peu voire pas de surprise au programme même si le cabotinage d'Ewan McGregor est amusant en antagoniste maniéré. L'humour fait parfois mouche, mais reste dans les clous. Aucun côté subversif, aucune provocation. C'est beau, c'est assez divertissant, mais c'est creux.

 

AVIS GLOBAL : Margot Robbie mène la danse dans ce BIRDS OF PREY coloré qui surprend par sa qualité graphique et ses scènes d'action impressionnantes. Reste que l'ensemble est bien inégal avec ses nombreuses longueurs, quelques personnages inintéressants et un scénario peu surprenant.

NOTE : 12 / 20

 

BIRDS OF PREY ET LA FANTABULEUSE HISTOIRE DE HARLEY QUINN  

Durée : 1h49

Un film réalisé par Cathy Yan

Avec Margot Robbie, Ewan McGregor, Mary Elizabeth Winstead, Rosie Perez.

critique de BIRDS OF PREY
Commenter cet article