Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de MALEFIQUE, LE POUVOIR DU MAL

Publié le 18 Octobre 2019 par Romain Jankowski in critiques

Après avoir posé les bases de l'histoire de Maléfique dans un premier volet un peu sage (mais visuellement intéressant), cette séquelle se sépare enfin de l'héritage pesant de LA BELLE AU BOIS DORMANT pour raconter une toute autre histoire et imposer une nouvelle mythologie en lorgnant du côté de l'heroic fantasy. 

Des années se sont écoulées entre les deux récits et Aurore (Elle Fanning, vraiment fade) est désormais Reine du pays des Landes. Cependant, des braconniers viennent régulièrement piller les richesses naturelles (une séquence d'introduction qui donne le ton). Avec un mariage en approche, une Reine humaine (Michelle Pfeiffer, concernée) prête aux pires actes pour détruire toute menace et la découverte de ses origines, Maléfique (Angelina Jolie) devra lutter contre son instinct et penser à l'avenir de son royaume. Rentrant pleinement dans un nouvel univers, cette suite offre une vision plus large, mais également plus complexe des relations entre espèces. Ce n'est plus seulement l'histoire de deux êtres réunis par un amour qui s'est conclu par une trahison, mais l'avenir de chaque peuple qui se joue. 

Joachim Ronning, co-réalisateur de PIRATES DES CARAIBES 5, emballe le récit avec une esthétique assez grandiose qui compense certaines errances dans la psychologie des personnages (Aurore est la plus incompréhensible de tous). Le cinéaste nous compose des tableaux vivants à chaque plan et gomme (en partie) l'excès de CGI du premier volet. De la qualité des décors au soin apporté aux costumes, en passant par la modélisation des différentes créatures, on en prend souvent plein les yeux. La volonté d'accentuer les effets de plateaux et maquillages (à la place d'une motion capture envahissante), notamment pour les fées noires, se révèle payante. D'autant que le récit se densifie pour aboutir à un final qu'on aurait aimé encore plus épique. Les intentions sont là, mais, bridé par l'esprit utopique du studio, le film se termine par une pudibonderie excessive et plombante. 

Cela n'entache pas totalement le plaisir que l'on prend devant ce nouvel opus, d'autant qu'Angelina Jolie est une nouvelle fois impériale en Maléfique, personnage fascinant qui mériterait qu'on explore plus largement sa personnalité. 

 

AVIS GLOBAL : Un divertissement très bien réalisé qui se sert de son esthétique pour dérouler un univers plus riche, mais toujours un peu manichéen. Heureusement, Maléfique profite de l'interprétation sans faille d'Angelina Jolie.

NOTE : 13 / 20

 

MALEFIQUE 2, LE POUVOIR DU MAL   1h59

Un film réalisé par Joachim Ronning

Avec Angelina jolie, Elle Fanning, Harris Dickinson, Michelle Pfeiffer.

critique de MALEFIQUE, LE POUVOIR DU MAL
Commenter cet article