Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critiques de ANNABELLE 3 / YESTERDAY / IBIZA

Publié le 14 Juillet 2019 par Romain Jankowski in critiques

critiques de  ANNABELLE 3 / YESTERDAY / IBIZA

ANNABELLE 3, LA MAISON DU MAL

Après un premier épisode assez calamiteux et un second qui avait plutôt bien redressé la barre (notamment grâce à une mise en scène inspirée de David F.Sandberg), la trilogie ANNABELLE devait se conclure en beauté avec le retour du couple Warren (interprétés par Patrick Wilson et Vera Farmiga) et un scénario qui laissait la place à un grand train fantôme avec la libération de la maléfique poupée hors de sa vitrine. Très vite, on comprend que ce ne sera jamais le cas. La peur est inexistante, l'ambiance sacrifiée par les sempiternels jump scares qui polluent l'écran. On pourrait encore passer au-dessus si les personnages n'étaient pas aussi ridicules (à l'instar de LA NONNE, on a l'impression que toutes les pires décisions sont prises) et que l'histoire menait au moins quelque part. Les apparitions furtives des Warren n'y changent rien (malgré une belle intro), ANNABELLE 3 est le pire film de la franchise et ne nous rassure pas sur Gary Dauberman qui est actuellement en train de préparer l'attendu CONJURING 3...

NOTE : 07 / 20

 

 

YESTERDAY

Un monde sans Beatles ? Danny Boyle l'imagine et met en scène un feel good movie enjoué qui nous interroge sur l'art tout en développant une histoire d'amour simple, mais touchante. Le duo d'acteurs fonctionne à merveille (Himesh Patel - Lily Collins) tandis que la bande-son est évidemment une réussite (notamment sur les reprises des musiques du célèbre groupe). Avec ses valeurs positives, YESTERDAY reste assez attendu dans sa trame principale, ce qui ne nous empêche pas d'apprécier à sa juste valeur l'un des films les plus ensoleillés de cet été !

NOTE : 14 / 20

 

 

IBIZA

Dans un énième rôle sans grand intérêt, Christian Clavier se transforme en véritable parodie de lui-même. Ce qui est triste puisqu'il reste évidemment l'un des comédiens les plus talentueux de notre cinéma. Ce qui n'est plus si évident ces dernières années. Le film d'Arnaud Lemort, dénué de toute logique et d'imagination, ne change pas la donne. Navrant et jamais drôle, IBIZA n'est qu'une comédie de luxe de plus, tout juste bonne à prouver que le genre le plus prisé dans l'Hexagone connaît une sévère baisse de qualité depuis déjà trop longtemps. 

NOTE : 04 / 20

 

Commenter cet article