Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

X-MEN, NOTRE CLASSEMENT DE LA SAGA

Publié le 18 Avril 2020 par Romain Jankowski in les tops

X-MEN, NOTRE CLASSEMENT DE LA SAGA

Actuellement disponible (partiellement) sur la plateforme DISNEY +, la saga X-MEN a marqué son époque jusque son "achèvement" en 2019 avec X-MEN DARK PHOENIX. On a classé les films de la saga du pire au meilleur épisode (selon l'avis du rédacteur, bien sûr). On a intégré les films WOLVERINE, intrinsèquement liés à la saga mère.

 

10. X-MEN ORIGINS, WOLVERINE réalisé par Gavin Hood (2009)

L'auteur de ces lignes n'a pas mis longtemps à se décider sur la dernière place. Malgré de bonnes idées (elle sont quand même peu nombreuses), cette origin story d'un des héros les plus populaires de l'univers X-MEN sombre dans un ridicule gênant (comme la naissance de Deadpool, des personnages secondaires vite expédiés, une direction artistique catastrophique). Reste l'inusable Hugh Jackman, toujours parfait. Mais ce WOLVERINE est difficilement regardable.

 

9. X-MEN APOCALYPSE réalisé par Bryan Singer (2016)

Une énorme déception à sa sortie en salles (on lui avait mis la note de 8/20, voir ici). En le revoyant, on serait peut-être un peu moins sévère, mais le constat reste le même : beaucoup d'éléments ne fonctionnent pas dans APOCALYPSE. D'abord la cohérence de l'univers, mise à mal dans DAYS OF FUTURE PAST, et qui s'avère terriblement problématique ici. Ensuite, la tonne de personnages à traiter qui ne le sont finalement pas, abandonnés par un scénario qui veut être partout et qui ne parvient pas à correctement cristalliser ses enjeux. Puis il y a le ratage Apocalypse, cette puissance divine exceptionnelle dans les comics, qui ne parvient jamais à être effrayant dans le film. Malgré tout, pour une fois, le film est généreux côté spectacle et l'arc narratif autour de Magneto est une belle réussite. Puis le casting est top, évidemment.

 

8. X-MEN DARK PHOENIX réalisé par Simon Kinberg (2019)

Avec ses nombreux problèmes internes, ce DARK PHOENIX s'avère souvent brouillon malgré de belles ambitions sur le papier. Peut-être aurait-il fallu ne pas aborder de nouveau l'arc narratif du Phénix. On retiendra néanmoins quelques belles séquences (dont la mort d'un personnage important), un Charles-Xavier mis à mal (James McAvoy est une nouvelle fois impérial) et la spectaculaire séquence du train (montage, chorégraphie, dramaturgie). En revanche, on attendait beaucoup de Jessica Chastain en antagoniste, mais son personnage est un naufrage, aussi pauvre qu'esthétiquement ridicule. 

 

7. X-MEN, L'AFFRONTEMENT FINAL réalisé par Brett Ratner (2006)

Persécuté à sa sortie en salles, ce troisième film qui bouclait la première trilogie à l'époque ne parvient pas à être totalement convaincant à cause de ses enjeux trop nombreux (un peu comme APOCALYPSE, finalement). Il y a tellement de personnages, d'intrigues, de volontés d'apothéose à tous les niveaux que le scénario prend des raccourcis hallucinants (la résurgence de Jean, les morts de personnages importants). Le tout en 1h45 ! A vouloir tout entreprendre,

chaque intrigue est secondaire. Visuellement, il y a quelques morceaux de bravoure (le climax est réussi avec une intensité dramatique prégnante), mais L'AFFRONTEMENT FINAL aurait pu être tellement plus. Davantage une déception qu'un véritable ratage.

 

6. X-MEN réalisé par Bryan Singer (2000)

Le tout premier, l'originel, la matrice des films de super-héros des années 2000. Avant qu'un certain SPIDERMAN n'arrive, les héros de MARVEL devenaient une réalité sur grand écran avec une technologie désormais capable de représenter leurs prouesses de manière convaincante. Dire que le film n'a pas vieilli serait mentir et, visuellement, ça n'a jamais été le plus réussi de tous (les combats sont brouillons, le montage de Singer trop haché). Mais le premier X-MEN a donné le ton de la saga en s'attachant principalement à ses personnages tout en apposant sa patte politique qui sera le fil rouge de l'ensemble des épisodes. Puis réunir Patrick Stewart et Ian Mckellen en Charles-Xavier et Magneto, c'était une idée de génie. Comme de confier le rôle de Wolverine à un certain inconnu nommé Hugh Jackman !

 

5. WOLVERINE - LE COMBAT DE L'IMMORTEL réalisé par James Mangold (2013)

Après un premier spin-off bien raté, on avait peur de retrouver le héros aux griffes d'acier pour un nouveau film. LE COMBAT DE L'IMMORTEL n'en fut que plus surprenant. S'intéressant aux traumas de son personnage principal, James Mangold plante les premières graines de son exceptionnel LOGAN qu'il mettra en scène quelque temps après. En changeant d'air (l'Asie) et de culture, Wolverine ouvre de nouvelles portes à la saga comme l'avait fait deux ans auparavant le reboot de Matthew Vaughn (LE COMMENCEMENT). Malgré un climax anecdotique et des effets spéciaux pas toujours très heureux, ce deuxième spin-off s'avère touchant et bien exécuté. 

 

4. X-MEN 2 réalisé par Bryan Singer (2004)

Pour beaucoup, ce deuxième volet est le meilleur de la saga. Cela se comprend : Singer a pris de l'assurance derrière la caméra, les enjeux sont parfaitement maîtrisés et les protagonistes ont tous le droit à une vraie storyline. D'une belle densité, ce deuxième volet a explosé son prédécesseur et demeure une réussite incontestable dans l'histoire du film de super-héros par sa dramaturgie au final renversant (le sacrifice de Jean malheureusement annihilé par l'AFFRONTEMENT FINAL). Le problème réside encore dans l'aspect visuel, la direction artistique ne semblant pas toujours très convaincante (le film est très terne ce qui lui donne un aspect froid, un peu désagréable) tandis que les scènes d'action ne demeurent pas toutes réussies (le combat final en sous-terrain est assez anti-spectaculaire). 

 

3. X-MEN, DAYS OF FUTURE PAST réalisé par Bryan Singer (2014)

D'abord il y a cette idée du voyage dans le temps : réunir deux castings, deux temporalités, deux scénarios différents imbriqués en un. DAYS OF FUTURE PAST était un vrai événement qui s'est confirmé sur grand écran. Centrant ses enjeux sur les personnages, Bryan Singer laisse éclore l'alchimie entre tous ses (superbes) acteurs : le trio Hugh Jackman - James McAvoy - Michael Fassbender est exceptionnel tandis que les personnalités de chacun sont admirablement dessinées (Mystique, coupée en deux entre son radicalisme et ses origines, Charles-Xavier et ses problèmes mentaux) et que la double intrigue fonctionne de manière limpide. Il y a des longueurs à mi-parcours et des difficultés (encore) à être véritablement spectaculaire (le climax est étrange, mais les combats du futur sont très réussis). Mais DAYS OF FUTURE PAST s'impose comme un incontournable grâce à la force de son écriture et à un final qui aurait très bien bouclé la saga.

 

2. X-MEN, LE COMMENCEMENT réalisé par Matthew Vaughn (2011)

Un reboot qui avait de quoi faire peur à sa sortie. Il faut dire que la saga X-MEN est un peu aux abois en 2011 après le critiquable L'AFFRONTEMENT FINAL et le désastre WOLVERINE. Matthew Vaughn, après le choc KICK-ASS et avant le culte KINGSMAN, reprend les rênes de la franchise avec un nouvel élan jouissif ! Les codes ont changé, l'époque aussi, le casting également. LE COMMENCEMENT est un pur bonheur, très respectueux de son matériau d'origine et parfaitement écrit. Les relations entre tous nos jeunes héros sont la plus belle partition d'un film qui prend en compte son contexte géopolitique (la crise des missiles de Cuba) et sociétal (la ségrégation, l'acceptation des différences). Matthew Vaughn s'en sort royalement et on aurait bien voulu voir sa trilogie qui devait se terminer par DAYS OF FUTURE PAST. Une trilogie qu'on ne verra malheureusement jamais...

 

1. LOGAN réalisé par James Mangold (2017)

Quand on revoit LOGAN, on se dit que la réussite d'un film tient à peu de choses. A des regards, un mouvement de caméra, une ambiance. Dans un contexte d'une noirceur terrifiante, cet adieu du vrai héros de la saga est aussi déchirant que lumineux. Hugh Jackman réalise une performance dantesque dans la peau d'un personnage qu'il connaît par coeur et qui lui réserve encore quelques zones d'ombres. La simplicité de LOGAN contraste avec la violence de ses émotions. Un western presque post-apocalyptique qui s'achève dans les larmes et qui offre un statut particulier à ce qui représente, pour nous, le meilleur film de la saga X-MEN.

 

X-MEN, NOTRE CLASSEMENT DE LA SAGA
Commenter cet article