Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de CHILD'S PLAY

Publié le 23 Juin 2019 par Romain Jankowski in critiques

De prime abord, l'idée de ce reboot qui fait suite à des séquelles à n'en plus finir (Chucky a connu sept déclinaisons) n'était pas très emballante. Surtout que transformer la poupée maléfique en intelligence artificielle défaillante n'est pas la plus brillante des novations. 

CHILD'S PLAY démarre avec un contexte plutôt intéressant et dépeint les relations entre la mère et son fils d'une manière subtile. Enfant solitaire, Andy va bientôt recevoir la fameuse poupée reprogrammé par un salarié esclavagiste qui a opéré une vengeance sur son patron tyrannique. La relation qui va se créer entre Chucky et le petit garçon est habile et hisse rapidement ce reboot vers le chemin de la comédie noire (un peu comme l'original). Outre le design un peu raté de la poupée (bien rattrapée par une animatronique détonnante qui prouve son efficacité face au tout numérique), le réalisateur, Lars Klevberg, parvient à la rendre effrayante grâce à une mise en scène inspirée (l'ombre qui se reflète avec un couteau dans la main, ses réactions brusques, ses grands yeux qui transpercent la pénombre). 

Dans sa deuxième partie, cette honnête série B devient plus faible notamment avec un climax un peu outrancier. Quelques séquences humoristiques empêchent également cette sensation de véritable effroi (malgré des massacres bien sanglants). Même si ce reboot n'est pas la honte redoutée, il faut bien avouer qu'il vient de passer à l'édulcoration des années 2010. Chucky, avec son visage adoucit, ne peut réellement provoquer les sensations que l'original avait procurées. Moins sombre, plus drôle et plus léger, CHILD'S PLAY est bien un film de son époque même si la dérive robotique qu'il dénonce reste pertinente.

 

AVIS GLOBAL : Prenant et dynamique, ce reboot se contente du minimum, mais l'exécute correctement. Moins effrayant et plus drôle, cette nouvelle version se révèle être un pur produit de son époque.

NOTE : 11 / 20

 

CHILD'S PLAY  1h32

Un film réalisé par Lars Klevberg

Avec Aubrey Plaza, Gabriel Bateman, Bryan Tyree Henry, Tim Matheson

critique de CHILD'S PLAY
Commenter cet article