Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

GAME OF THRONES, LA PETITION DE LA HONTE

Publié le 18 Mai 2019 par Romain Jankowski in séries télé

On sait que internet et les réseaux sociaux sont parfois devenus les territoires du grand n'importe quoi. Le cinéma et les grandes licences en particulier déchainent les passions, parfois trop appuyées. Cette recrudescence de "pétitions" est un phénomène d'une bêtise assez inouïe et il est peut-être temps de se remettre les idées en place.

STAR WARS a connu le même genre de phénomène ridicule avec le si détesté EPISODE 8. C'est maintenant autour de GAME OF THRONES de subir cette vague de protestations qui gangrènent clairement l'audace et la créativité. Disney n'a-t-il pas fait appel à J.J Abrams pour conclure la trilogie étoilée que Rian Johnson a essayé d'amener vers de nouveaux sentiers ? 

Mais ce ne sera pas le cas ici puisque la saison 8 est déjà montée et bouclée. Malheureusement, elle aura pris des critiques virulentes inédites, celles qui ont toujours été absentes depuis les débuts de la série. Mérite-t-elle toute cette haine ? Bien sûr, parler de franche réussite serait un mensonge. Il y a trop de problème de narration, des facilités stupéfiantes pour une série qui ne nous a jamais habitués à cela, des personnages sacrifiés d'une façon au pire ridicule au mieux anecdotique sans parler d'une édulcoration étonnante qui emmène GAME OF THRONES vers le blockbuster sans véritable surprise malgré son ambition démesurée. Objectivement, il était peut-être peu probable d'être satisfait de la conclusion d'une telle série. Les showrunners ont joué la carte de l'esbroufe sans parvenir à nous scotcher (sauf sur l'épisode 4, particulièrement réussi). Reste qu'ils ont pris une direction qu'il faut respecter et qui diffère forcément de toutes les autres imaginées par les fans. 

Ne serait-ce pas là une simple expression de frustration ? Celle de voir toutes nos théories ou fantasmes non réalisés ? LOST a connu le même phénomène à son époque et s'est fait dézinguer par ses orientations. GAME OF THRONES aura attendu sa conclusion pour voir tout ce déchaînement de haine. Il y a encore d'irréductibles défenseurs, mais le mal est déjà fait, peu importe la teneur du dernier épisode. L'exceptionnel engouement du show se verra entaché par le rejet des fans qui ont perdu tout ce qu'ils espéraient. Que restera-t-il de la série ? 

Beaucoup de choses. Beaucoup de visions incroyables, d'intrigues labyrinthiques et d'une redoutable intelligence, des morceaux de bravoure bluffants, des personnages à la densité phénoménale. La saison 8 n'est pas catastrophique, non, elle a voulu marqué l'Histoire de la télévision par des batailles encore jamais vues à la télévision ainsi que des plans d'une construction sidérante. Sans parler des effets spéciaux, du sound design ainsi que de l'amplitude visuelle (plan-séquence, jeu de lumières, parti pris subjectif stupéfiant). Une volonté de terrasser le spectateur au détriment du rebondissement et d'une tactique guerrière très curieuse (un article serait nécessaire pour rendre compte des incohérences stratégiques). Mais dans le fond, oui, cette saison 8 a offert le grand spectacle qu'elle promettait et on s'en rappellera pour cela. Et non, rien ne justifie de refaire cet ultime segment.

GAME OF THRONES, LA PETITION DE LA HONTE
Commenter cet article