Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

LES FILMS DU DC UNIVERSE, DU PIRE AU MEILLEUR

Publié le 2 Avril 2019 par Romain Jankowski in les tops

A l'occasion de la sortie de SHAZAM ! demain dans les salles, revenons sur les six films du DC UNIVERSE avec ce petit classement :

 

6. JUSTICE LEAGUE de Joss Whedon 

On ne reviendra pas sur la catastrophe de production que fut cette réunion au sommet entre tous les super-héros DC. Le film qui a mis fin aux espoirs de rattraper le concurrent MARVEL sur le terrain de l'univers partagé. Un véritable échec à tous les niveaux qui ne doit son sauvetage qu'à quelques séquences plutôt réussies (le combat en sous-terrain, certaines visions apocalyptiques ébouriffantes). On rêve d'une vraie version, celle de Zack Snyder, mais on aura à jamais le droit à ce film anecdotique, boursouflé de CGI bâclés et d'une écriture au rabais. 

 

5. SUICIDE SQUAD de David Ayer

Le type de film qui défie les lois critiques. D'un côté, on garde un plaisir coupable devant les pérégrinations de ces "vilains" un peu déjantés, avec ce casting cinq étoiles (Will Smith, Margot Robbie, Joel Kinnaman, Viola Davis) et les quelques lignes de dialogues percutantes. De l'autre, on sait qu'on assiste à un mauvais film, monté n'importe comment et bardé de scènes ridicules (cette sorcière restera à jamais dans les mémoires du mauvais goût). Là aussi, c'est une autre version qu'on aurait pu voir, mais il en fut autrement...

 

4. AQUAMAN de James Wan

En sortant de JUSTICE LEAGUE, peu de monde aurait parié sur les aventures d'Arthur Curry en solo. Et pourtant, AQUAMAN est désormais le plus gros carton de l'ensemble des films DC COMICS au box-office (avec 1,140 milliard de dollars de recettes mondiales) ! James Wan a proposé un spectacle de qualité à défaut d'être très original. Mais la force technique du film supplante ses quelques faiblesses de fond pour proposer d'impressionnantes séquences d'action (dont une bataille finale vertigineuse). 

 

3. WONDER WOMAN de Patty Jenkins

Porter cette super-héroïne sur grand écran était une sacrée gageure, réussie haut la main par Jenkins. Gal Gadot est le choix idéal pour incarner une Diana Prince à la psychologie parfaitement décrite. Le duo formé avec Chris Pine est savoureux tandis que la séquence du "no man's land" est remarquable d'héroïsme, portée par la partition déchaînée de Gregson-Williams. Rien à voir avec ce final désastreux plombé par des effets spéciaux d'un autre temps...

 

2. MAN OF STEEL de Zack Snyder

Superman vu comme un messie. Superman devenant un symbole que lui même ne parvient pas encore à incarner. La première heure du film est un exemple d'écriture, traversant les époques, puisant au fond des souvenirs d'un Clark Kent en perdition entre sa véritable nature et ce qu'on veut faire de lui. La relation avec ses parents (dont un Kevin Costner touchant en père), ses problèmes scolaires, son rapport difficile à ses pouvoirs, le kryptonien n'a jamais semblé aussi humain. Jusque la bataille finale décoiffante qui en rajoute des tonnes dans la destruction. Mais on retiendra également le regard noir et hanté de Zod incarné avec force par Michael Shannon.

 

1. BATMAN V SUPERMAN de Zack Snyder

C'est vrai, il y a deux versions. Et la meilleure est clairement la longue. Mais la réunion entre les deux super-héros mythiques de l'univers DC est ce que ce dernier aurait dû être : un ensemble de films noirs, introspection des âmes violentes qui gangrènent les pages des comics. Les films ont vite abandonné cet aspect pour conserver une audience plus large. Dans ce sens et malgré des défauts évidents (la célèbre scène du prénom "Martha", un Lex Luthor hystérique), les visions cauchemardesques de Snyder donnent le tournis et annoncent un futur apocalyptique qui ne verra malheureusement jamais le jour. Il y a des plans d'une saisissante singularité dans BvS, une construction mentale et thématique très ambitieuse (la critique des médias, un ordre mondial gouverné par les multinationales, le symbole de la violence, le terrorisme, le questionnement de la religion,...) qui donne une ampleur indéniable au scénario classique de super-héros (qui n'en sont pas vraiment ici). Un vrai pari qui restera probablement le seul...

LES FILMS DU DC UNIVERSE, DU PIRE AU MEILLEUR
Commenter cet article