Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique série : GAME OF THRONES SAISON 8 - EPISODE 1

Publié le 15 Avril 2019 par Romain Jankowski in séries télé

critique série : GAME OF THRONES SAISON 8 - EPISODE 1

L'événement télévisuel de l'année : la fin de l'épopée du trône de fer après huit années de grandeur visuelle et de complots politiques. Des personnages désormais emblématiques, une ambition jamais-vue dans l'Histoire du petit écran et des rebondissements souvent incroyables qui ont forgé la réputation méritée de GAME OF THRONES. Cette fois, oui, c'est la fin. 

Pas encore tout-à-fait. Il nous reste six épisodes. Et le premier d'entre eux a décidé de démarrer en (grande) douceur. Des retrouvailles, des souvenirs, des regards et des câlins. Voici un peu le résumé d'un segment initial qui décevra les malins qui souhaitaient "spoiler" des éléments cruciaux. Ce ne sera pas pour cette semaine !

Une introduction posée qui reprend les mêmes codes que la septième saison : le rythme est plus rapide, l'alternance des personnages s'intensifie et la libération d'un personnage important se fait, de manière étonnante, trop facilement. Comme une drôle d'impression que les scénaristes ne voulaient pas s'appesantir sur cette évidence pour passer au véritable coeur de cette dernière saison : la guerre contre les marcheurs blancs.

Mais si tout n'était pas aussi simple ? Et si les ressentiments de Sansa envers Daenerys étaient trop grands ? Et si cette dernière n'acceptait pas le destin de Jon "Aegon" Snow ? Et si dans un exercice de complot ultime, Euron Greyjoy parvenait à trahir son monde ? Et si Cersei ne voyait pas venir la menace dans son dos ? Le futur peut-être difficilement cerné d'autant que la série n'a que rarement fait dans la facilité. Ce premier épisode, qui peut sembler anecdotique, pourrait bien être poseur d'enjeux terriblement dramatiques. Préparons-nous pour la suite !

 

BAROMETRE : 

 

Commenter cet article