Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de MON INCONNUE

Publié le 5 Avril 2019 par Romain Jankowski in critiques

Après COMME DES FRERES et DEMAIN TOUT COMMENCE, Hugo Gélin poursuit une jeune carrière étonnante avec des projets aussi émouvants que drôles dont la patte se ressent déjà fortement en seulement trois longs-métrages. MON INCONNUE, à l'instar des deux autres, est un film d'acteurs mais pas seulement : c'est aussi une histoire originale qui déjoue les pièges du fameux postulat "l'échange de vie".

Par un prodigieux montage, voilà comment débute MON INCONNUE. Après la rencontre entre Raphaël et Olivia, un condensé de quatre minutes qui résume l'amour, le bonheur, le succès puis l'ignorance, le malheur et l'inévitable usure d'un couple devenu imparfait. D'une fluidité magistrale, ces instants auraient pu servir de court-métrage édifiant sur la difficulté de maintenir l'amour entre deux êtres. On a donc vite compris que les élans sentimentaux ne seront pas forcément toujours heureux et on retrouve ici l'aspect doux-amer qui caractérise le cinéma de Gélin. Même la plus heureuse des situations cache en vérité un drame fondateur. Forcément moindre que celui de ses précédents films (qui parlaient frontalement de la mort), mais pas moins difficile à accepter : celui d'un amour perdu. 

Et comment réagir quand vous plongez dans la vie d'un autre ? C'est la question que le jeune François Civil a dû se poser avant d'incarner ce rôle d'écrivain aussi emphatique qu'horripilant. Un équilibre difficile à trouver qu'il réussit pourtant à savamment doser. Découvert dans 20 ANS D'ECART dans le rôle d'un étudiant en amphi, il a véritablement explosé avec le génial FIVE qui l'a rendu populaire auprès du public (à noter qu'Igor Gotesman, réalisateur de FIVE, a contribué au scénario de MON INCONNUE). Le récent LE CHANT DU LOUP a confirmé qu'il représentait l'avenir et que sa capacité à tout interpréter n'était pas si éloignée de son ami Pierre Niney. Il est véritablement excellent dans MON INCONNUE, hilarant avec ses mimiques (qu'elles soient physiques ou verbales), mais également très touchant avec son regard assez puissant et évoquant. Son duo avec le tout aussi excellent (et trop rare) Benjamin Laverhne fait des étincelles (la séquence du dîner est un bijou). Et l'inconnue du titre devait être naturellement lumineuse : Joséphine Japy est l'équivalent féminin de François Civil, irrésistible quand elle sourit, véritablement poignante quand les événements se font plus durs. Elle n'avait pas encore eu de rôle à la hauteur de son talent, c'est désormais chose faite. 

La comédie romantique est un genre désuet (qui correspond à l'esprit de notre époque). Ici, sa définition n'est pas réellement la bonne puisque le dénouement reste moins "idéal" qu'à l'accoutumée. Surtout, l'aspect fantastique du film (bien géré) apporte cette dimension thématique supplémentaire et rappelle un peu la substance d'un conte (le fameux "et si..."). Vivre dans une autre vie, montrer ce que l'on aurait pu être si nos choix avaient été différents, la définition du bonheur et la véritable richesse de ce qui nous entoure, voilà de quoi parle MON INCONNUE. Un film loin d'être anodin qui prouve définitivement qu'Hugo Gélin est un réalisateur qui compte aujourd'hui et qui comptera dans les années à venir.

 

AVIS GLOBAL : Aussi drôle qu'émouvant, MON INCONNUE est une nouvelle réussite pour Hugo Gélin. Rempli de séquences hilarantes, le cinéaste n'oublie pas l'émotion et offre à ses acteurs un terrain de jeu parfait pour asséner leur talent !

NOTE : 15 / 20

 

MON INCONNUE  1h58

Un film réalisé par Hugo Gélin

Avec François Civil, Joséphine Japy, Benjamin Lavernhe, Edith Scob.

critique de MON INCONNUE
Commenter cet article