Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de DRAGONS 3, LE MONDE CACHÉ

Publié le 7 Février 2019 par Romain Jankowski in critiques

Après les deux premiers volets d'une qualité assez exceptionnelle, le troisième et dernier opus de la trilogie réalisée par Dean DeBlois avait forcément une grosse pression sur les épaules : conclure correctement l'histoire entamée il y a désormais neuf ans et ne pas tomber dans la malédiction du troisième qui veut que ce soit l'épisode de trop. Mais LE MONDE CACHÉ c'est plus que ça. C'est un exploit, un nouveau miracle pour ce qui restera la trilogie d'animation la mieux maîtrisée et la plus éblouissante de l'Histoire du cinéma. 

Dès la première séquence, le ton est donné : vif, doté d'une animation à tomber, aussi héroïque que drôle, la note d'intention est là. La liberté devient le thème majeur de cette dernière partie d'une intensité sans égal. Quel plaisir de retrouver tous nos personnages préférés, mais surtout de revoir l'adorable Krokmou et le touchant Harold. Merveilleuse dans tous les sens du terme, leur relation se renforce encore d'une manière tellement prégnante qu'il est difficile de ne pas être transporter par leurs regards d'une expressivité désarmante. DeBlois sait comment mener son histoire et aborde de nombreux thèmes qui ont parfois un peu de mal à s'imbriquer dans les quatre-vingt quatorze minutes de métrage. Une richesse inouïe qui s'approfondit d'une réflexion intense sur la relation de l'Homme avec la nature. 

Certes, l'antagoniste est un peu caricatural, mais l'imagerie qui l'entoure est aussi effrayante qu'impressionnante. Avec ses dragons noirs contrôlés par un sérum, il est un ennemi redoutable en apparence, mais reste un peu anecdotique (contrairement au costaud Drogo du deuxième film). Mais les qualités du film sont ailleurs et surtout dans l'incroyable lien que le cinéaste crée entre les deux furies (Krokmou et sa belle). Dans une séquence de marivaudage magistrale, il les lie avec une puissance folle. C'est d'ailleurs dans ces moments de pur émerveillement que DRAGONS 3 atteint des sommets : d'une scène vertigineuse de vol dans les nuages à la découverte d'un monde caché stupéfiant (vous en prendrez plein les mirettes) en passant par la nécessité pour Harold de s'accomplir en tant qu'homme sans oublier les bluffantes batailles qui parcourent l'ensemble, on ne peut que s'incliner devant autant de maîtrise formelle. Et ce n'est pas cette fin d'une beauté terrassante qui nous fera dire le contraire. La vie suit son cours et la simplicité d'un moment peut rester à jamais gravé. Ce sera bien le cas de cette formidable trilogie dont les histoires vont forcément nous manquer !

 

AVIS GLOBAL : Une conclusion parfaite pour une trilogie maîtrisée de bout en bout. Un grand spectacle aussi émouvant que visuellement remarquable.

NOTE : 17 / 20

 

DRAGONS 3, LE MONDE CACHÉ  1h34

Un film réalisé par Dean DeBlois

critique de DRAGONS 3, LE MONDE CACHÉ
Commenter cet article