Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de BLACK SNAKE

Publié le 24 Février 2019 par Romain Jankowski in critiques

C'est fou comme on comprend assez rapidement qu'un film ne sera pas bon. Les premières minutes sont primordiales et représentent la note d'intention de l'ensemble de l'histoire. Le premier acte se doit de poser les bases solides au risque de voir l'édifice s'écrouler par la suite. Malgré toute la sympathie que l'on a envers Thomas Ngijol, son BLACK SNAKE ne fait pas illusion très longtemps. 

Cette origin story d'un super-héros un peu bas du front aurait pu être un réel plaisir, un pastiche frappé à l'humour irrévérencieux du comédien. Mais comme dans son premier film, FASTLIFE, Ngijol a bien du mal à trouver un second degrés qui ne verse pas dans la vulgarité et le gag facile. Très brouillon, il se contente d'une écriture faiblarde pour donner à son héros un côté cool/loser qui ne prend jamais vraiment. Son personnage principal devient vite insupportable et l'absence de nuances s'avère rapidement embarrassant. On ne parlera même pas des seconds rôles comme celui d'Edouard Baer qui a le droit à un moment plus gênant que drôle (le passage où il se croit pris au piège) avec son interprétation qui sonne comme une parodie de celle de Jean Dujardin dans OSS 117 (qui était déjà une parodie, on le rappelle). 

On peut tout de même souligner un vrai effort côté mise en scène avec quelques combats plutôt bien réalisés et des décors travaillés. C'est peu, mais c'est tout ce que BLACK SNAKE a à nous offrir. 

 

AVIS GLOBAL : Thomas Ngijol ne parvient jamais à rendre son super-héros attachant dans ce délire trop vulgaire et écrit à la va-vite. Reste quelques séquences d'action plutôt bien fichues. 

NOTE : 06 / 20

 

BLACK SNAKE   1h22

Un film réalisé par Thomas Ngijol, Karole Rocher

Avec Thomas Ngijol, Karole Rocher, Edouard Baer, Michel Gohou.

critique de BLACK SNAKE
Commenter cet article