Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de LES INVISIBLES

Publié le 16 Janvier 2019 par Romain Jankowski in critiques

Après DISCOUNT, Louis-Julien Petit tente de nouveau la comédie sociale avec LES INVISIBLES, un portrait sincère de ces femmes abandonnées par la vie qui, par le biais d'un foyer improvisé et illégal, vont de nouveau sourire et reprendre espoir. 

Sans aucun doute, ce film est nécessaire dans la visibilité qu'il offre à ces femmes de l'ombre que la société rejette. Comment réussir à s'accepter quand on a tout perdu ? Le cinéaste répond d'une belle manière avec un élan qui évite le misérabilisme. A l'aide une mise en scène inspirée (cadre dans le cadre pour mieux enfermer ses personnages, travelling superbe quand les femmes s'entraînent pour leurs futures présentations), LES INVISIBLES dépasse son statut social pour devenir un feel-good movie sur la perception de soi-même et la redécouverte d'une personne que l'on aurait enfermée depuis trop longtemps à l'intérieur de soi. 

Malheureusement, le film pêche sur un point très important : l'émotion. A vouloir jouer sur tous les tableaux (s'intéresser à la vie des accueillantes, présenter toute une galerie de personnages secondaires, parler des démantèlements de camps, des fermetures de centres, des problèmes familiaux...), le scénario permet difficilement de s'attacher véritablement aux personnages et perd, de ce fait, une certaine empathie. Le montage s'agence parfois étrangement, passant d'un événement à un autre sans véritable lien faisant ressembler l'ensemble à un grand patchwork d'idées louables, mais qui s'amoncellent de manière confuse. Un manque de force qui se retrouve aussi dans l'équilibre des scènes : humour, tristesse, colère, bonheur, les volontés sont parfois floues. Tout cela n'enlève rien aux jolis contours d'un film solidement interprété (outre les actrices principales, les femmes dites "les invisibles" sont jouées par des non-professionnelles qui assurent !) et dont le succès est une bonne chose. 

 

NOTRE AVIS : Un film nécessaire qui donne la parole à ces femmes oubliées. Mais dans sa volonté de brasser trop de thèmes, LES INVISIBLES est parfois confus. 

NOTE : 12 / 20

 

LES INVISIBLES  1h42

Un film réalise par Louis-Julien Petit

Avec Audrey Lamy, Corinne Masiero, Noémie Lvovsky, Déborah Lukumuena.

critique de LES INVISIBLES
Commenter cet article