Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

JOHN CARPENTER, LE TOP 5 DE SA FILMOGRAPHIE

Publié le 23 Juillet 2020 par Romain Jankowski in les tops

JOHN CARPENTER, LE TOP 5 DE SA FILMOGRAPHIE

Depuis 2011, John Carpenter n'a plus réalisé de film. Malgré sa participation amicale au dernier HALLOWEEN, son implication fut assez limitée. Il aura marqué de son talent les années 80 et 90 avec ses films fantastiques redoutables d'inventivité et d'intelligence, se servant du genre pour parler métaphoriquement de sujets sociétaux. 

 

5. HALLOWEEN, LA NUIT DES MASQUES  (1978)

Avec un simple fil conducteur (un homme masqué terrorise une ville durant la nuit d'Halloween), Carpenter offre un slasher d'une précision hallucinante grâce à une mise en scène d'une rigueur bluffante. Il transforme dès lors le cinéma d'horreur et met en lumière un sous-genre qui traversera les deux décennies suivantes. Pourtant, personne n'a égalé la maestria de ce premier volet, de ses notes inquiétantes aux apparitions effroyables de Michael Myers en passant par les cris terrifiés de la toute jeune Jamie Lee Curtis. 

 

4. INVASION LOS ANGELES (1988)

Adapté d'une nouvelle de Ray Faraday Nelson, INVASION LOS ANGELES déroule un récit qui embrasse plusieurs univers, se permettant une critique acerbe sur les politiciens. Un peu lovecraftien (des extra-terrestres nous ont envahis incognito depuis longtemps), un peu humoristique (la vision des lunettes offrent quelques séquences cocasses), un film pertinent qui renferme toute la colère de Carpenter envers les institutions et notamment les studios hollywoodiens. 

 

3. NEW YORK 1997 (1981)

Kurt Russell en Snake Plissen, c'est déjà un argument pour mettre NEW YORK 1997 dans le top. Bon, c'est vrai, le film a plutôt vieilli et les effets sont devenus un peu cheap. Malgré tout, il reste un récit glaçant sur la nature humaine et les dérives du système (notamment carcéral) emballé par une ambiance atypique. Snake c'est la liberté contre l'oppression et un antihéros remarquable, pétri de défauts, loin des invincibles protagonistes de son époque.

 

2. L'ANTRE DE LA FOLIE (1995) 

Paranoïaque et cauchemardesque, on trouve ici un John Carpenter des plus tourmentés, remettant en question l'artiste en lui-même et ses pulsions créatives. Poursuivant son exploration de l'univers lovecraftien, le cinéaste offre une mise en scène totalement folle, traversée par des visions malsaines et parfois glauques. Sam Neill est incroyable dans un rôle difficile et nous sert de repère dans un récit tortueux dont on ne sort pas indemne. 

 

1. THE THING (1982)

Son chef-d'oeuvre. L'un des plus grands films de l'Histoire du cinéma qui demande une implication totale de la part du spectateur. Une introduction mystérieuse et frustrante, un décor déshumanisé, des personnages mécaniques. Puis, au fur et à mesure, un mal insidieux s'empare de l'écran et éclate dans une ambiance totalement folle où la suspicion devient reine. Là encore, Carpenter en profite pour passer des messages et use d'une tension de tous les instants (la séquence du sang est insoutenable) pour aboutir à un film inoubliable. 

L'Antre de la folie

L'Antre de la folie

Commenter cet article