Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de LE GRINCH

Publié le 4 Décembre 2018 par Romain Jankowski in critiques

Avec leur mélange d'humour enfantin, de second degrés enjoué et de rythme virevoltant, les studios ILLUMINATION ont rarement raté le coche, même si le troisième volet de MOI,MOCHE ET MECHANT 3 a marqué une rupture. Ce dernier apparaissait plus faiblard, en manque d'idées et de renouvellement. 

Cette année, leur production s'appelle donc LE GRINCH, réadaptation du conte écrit par Theodor Seuss, LE GRINCHEUX QUI VOULAIT GACHER NOEL. C'est presque un coup parfait question promo : le personnage est méchant (comme Gru), il possède un chien (Max, qui pourrait être sorti de COMME DES BETES) et l'univers de Noël colle parfaitement à la période. Vu le succès du film, aucun doute que tout ça a fonctionné. C'est moins le cas dans le fond puisque le scénario n'est qu'une succession de sketchs destinés à faire rire les petits. 

C'est là que toute l'inventivité d'ILLUMINATION se perd en produit purement commercial. En enlevant toute la portée symbolique de ce grincheux, on le transforme en gentil nounours un peu agaçant de mièvrerie. On est loin de Gru qui avait une vraie trajectoire personnelle et des personnages secondaires, autour de lui, excellents (les inénarrables Minions, les filles, son adversaire). Hormis une petite fille adorable et un chien assez mal exploité, le grincheux n'est pas assez bien entouré ni lui même très attachant. C'est dommage.

Evidemment, l'auteur de ses lignes n'est pas le public visé par le film. Les tout-petits devraient s'amuser devant des gags très gentillets. Il y a une petite morale sympathique (Noël c'est d'abord un esprit, pas forcément du commerce) et une touchante lettre d'amour écrite aux parents (la petite-fille veut juste que sa mère soit heureuse), mais LE GRINCH a un peu perdu de son esprit irrévérencieux pour vraiment convaincre. Un peu comme MOI, MOCHE ET MECHANT 3 finalement...

 

AVIS GLOBAL : En infantilisant son univers, ILLUMINATION se perd dans une intrigue sans grand intérêt, enlevant toute la substance du personnage principal. Une déception même si les jeunes enfants devraient apprécier.

NOTE : 07 / 20

 

LE GRINCH  1h26

Un film réalisé par Scott Mosier et Yarrow Cheney.

 

critique de LE GRINCH
Commenter cet article