Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

AL PACINO, LE TOP 5 DE SES INTERPRETATIONS

Publié le 12 Octobre 2020 par Romain Jankowski in les tops

Notre top, cette fois, se concentre sur ce grand acteur qui a traversé toutes les

époques, a travaillé avec les meilleurs réalisateurs tout en devenant une icône populaire immuable malgré la baisse de régime entamée au tournant des années 2000-2010. Voici nos cinq prestations préféré du boss ! 

 

5. HEAT de Michael Mann (1995)

Un face-à-face de légende avec son acolyte de l'époque, Robert de Niro. Deux géants pour l'un des meilleurs thrillers de l'Histoire. HEAT est un film aussi brut qu'implacable, se terminant par une confrontation devenue culte. Les deux stars bouffent la pellicule de leur incommensurable talent. Mais, pour nous, Pacino en lieutenant déterminé est un cran au-dessus sur ce coup là.

 

4. LE TEMPS D'UN WEEK-END de Martin Brest (1992)

Dans ce joli film où Pacino joue un colonel retraité irascible et taciturne, il y a quelques séquences mémorables dont un monologue final absolument sublime qui fonctionne comme un condensé du talent pur de la star avec un oscar à la clé.

 

3. SERPICO de Sydney Lumet (1973)

Dans ce rôle de marginal au regard fiévreux, Al Pacino est hallucinant d'intensité dans un film qui l'est tout autant. Le grand Lumet orchestre son intrigue avec un sens du rythme implacable qui prend aux tripes jusqu'au dénouement. Ce rapport presque animal que Pacino entretient avec la caméra prend toute sa démesure dans cette oeuvre hors normes. Nommé à l'oscar, mais obligé de s'incliner face à Jack Lemmon pour SAUVER LE TIGRE. Mouais.
 

2. LA TRILOGIE DU PARRAIN de Francis Ford Coppola (1972-1990)

Dans l'imagerie collective, le parrain c'est Marlon Brando. Mais le vrai parrain, c'est lui, Michael Corleone que l'on suit tout au long de la trilogie monstrueuse (la plus grande de l'Histoire ?) réalisée par Coppola. D'observateur à véritable leader, Michael évolue sous nos yeux alors que le talent de Pacino se fait de plus en plus grand. Le deuxième volet restera son opus le plus grandiose où, en un seul regard (sa plus grande force), il foudroie son interlocuteur autant que le spectateur, scotché par un charisme terrassant. 

 

1. SCARFACE de Brian de Palma (1983)

Parfois, un seul rôle définit votre carrière. Certes, Al Pacino n'est pas uniquement Tony Montana, mais sa légende il la doit en partie à ce malfrat parti de rien pour devenir un baron de la drogue dans tout ce que ça comporte de décadence et de fascination. L'un des plus grands films de gangsters de tous les temps dominé par une star à son apogée, littéralement hanté par les ambitions du Scarface, Tony Montana. Le sommet de la pyramide.

AL PACINO, LE TOP 5 DE SES INTERPRETATIONS
Commenter cet article