Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de VENOM

Publié le 11 Octobre 2018 par Romain Jankowski in critiques

On aura à peu près tout entendu sur VENOM. Chacun ira en salle avec ses propres attentes et appréhensions, surtout suite au déferlement de mauvaises critiques sur le film côté presse. Soyons clairs dès l'introduction : oui, on est déçu du traitement global de l'antagoniste le plus célèbre de MARVEL (l'auteur en a avalé des comics donc forcément...), mais VENOM est-il pour autant un mauvais film ? 

On aurait tendance à répondre par la négative. Oui, le montage est charcuté et c'est évident à plusieurs reprises (de drôles de coupes, des ellipses traumatisantes). Le problème devient plus important lorsqu'il faut développer les personnages qui évoluent de manière aléatoire. La frustration est grande car on sent que, sans ses aspirations commerciales, le film pourrait être une vraie petite bombe. L'équilibre du récit est souvent bancal et ne permet pas une pleine satisfaction pour le spectateur qui se retrouve face à des événements qu'il ne comprendra pas tout le temps. 

Le chaos scénaristique s'accompagne pourtant d'un aspect ludique finalement sympathique. Lorsque le symbiote prend possession d'Eddie Brock, la schizophrénie du personnage est amusante autant que dévastatrice (assez mesurée ici). Tom Hardy porte tout sur ses épaules, même des dialogues pas très heureux ou des situations pour le moins nanardesque. Avec sa démarche chaloupée, son énergie excessive et son cabotinage imposant, Hardy se déchaîne à tous les niveaux. Sa prestation pourra être discutée, certains vont être rebutés, nous on l'a beaucoup aimée. 

Si vous acceptez que VENOM ne parviendra jamais à être plus qu'un divertissement lambda, vous passerez un moment plutôt agréable. Déformé par ses ambitions, le film de Ruben Fleischer mérite clairement une version longue plus violente. Réclamée par tout le monde (et un peu n'importe comment), la violence n'est pas là pour faire beau, mais pour retranscrire la sauvagerie d'un univers. Venom porte cette soif de sang en lui et se déchaîne souvent face à

ses ennemis. Il est un vrai anti-héros. Et c'est là que c'est problématique pour la version cinéma : à l'instar de SUICIDE SQUAD, le symbiote devient plus gentil que véritablement diabolique. Il s'associe trop facilement aux humains (là aussi le montage est en responsable) et perd de sa personnalité. Le film de DC connaissait exactement le même problème, transformant Harley Quinn et consort en bienfaiteurs de l'humanité. Cette édulcoration renvoie aux difficultés d'Hollywood a créer des longs-métrages plus adultes.

Evidemment, on en attendait beaucoup (trop ?) de ce spin-off. On est déçu, mais on retient quelques vrais bons moments comme une course-poursuite bien fichue et un Venom vraiment classe. On fera l'impasse sur un climax final ignoble, mais on peut bien s'exciter par l'annonce faite dans la scène post-générique. Finalement, VENOM est comme son personnage principal : un peu double. Parfois bon, parfois mauvais. Et nous, on croise tous les doigts possibles pour qu'une version longue sorte.

 

AVIS GLOBAL : En se voulant juste divertissant, VENOM souffre de défauts évidents qui parasitent l'intrigue et le développement des personnages. Reste quelques séquences honorables et un Tom Hardy surexcité.

NOTE : 12 / 20

 

VENOM   1h51

Un film réalisé par Ruben Fleischer

Avec Tom Hardy, Michelle Williams, Riz Ahmed, Reid Scott.

 

critique de VENOM
Commenter cet article

Gigi 11/10/2018 12:41

Moi je l'ai trouvé pas si mal. Pas un chef-d'œuvre mais cool quand même. De toute façon les spectateurs sont jamais contents...