Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de A STAR IS BORN

Publié le 5 Octobre 2018 par Romain Jankowski in critiques

En revisitant le mythe de 1937, UNE ETOILE EST NEE, Bradley Cooper fait son baptême du feu derrière la caméra tout en se risquant à donner de la voix dans un numéro d'équilibriste délicat. A ses côtés, il y a Lady Gaga, premier grand rôle au cinéma, qui va devoir livrer sa part la plus intime loin de ses exubérances habituelles. Un cocktail improbable pour une réussite incontestable.

Des points de rupture, le film en connaît énormément. Un glissement progressif vers le drame, une lente dérivée de l'amour à la jalousie comprenant le thème si fort d'envier l'être aimé. Cooper fait vite éclater son talent dans quelques séquences inaugurales qui donnent tout de suite le ton : Jackson est un musicien populaire mais en perdition psychologique, ivrogne et sans accroche personnelle. Son regard change lorsqu'il rencontre Ally, cette jeune femme qui chante dans un bar animé par les drag queen. Il en faut peu au néo-cinéaste pour allumer l'étincelle et nous faire vite chavirer dans une histoire d'amour déchirante. 

Il lui faudra encore progresser dans son agencement des scènes et dans ses choix de coupe, assez fouillis. On a l'impression que certains événements arrivent trop vite et que les ellipses sont un poil maladroites. Mais la puissance du récit balaie tout le reste. Misant tout sur l'émotion ainsi que le lien unique qui solidarise les deux artistes, Cooper touche à l'universel, à la beauté d'une rencontre qui finit par devenir une deuxième partie de vous-même. Là, à mi-parcours, il rejette tous les cyniques pour réveiller la mélancolie du sentiment. L'amour devient aigri et les regards commencent à se perdre chez Jackson, comme rongé de l'intérieur par un mélange de honte et de jalousie envers celle qu'il aime. 

En interprétant des personnages blessés, le duo d'acteurs est d'une complicité évidente. Evidemment, tout le monde parlera de la performance de Lady Gaga, magnifique en chanteuse timide qui se transforme en star. Il y a dans ses yeux une innocence (cette innocence de la première fois) qu'elle ne pourra plus garder si elle poursuit sa carrière cinéma. Cooper capte chaque vibration de son visage pour en faire une femme forte qui s'émancipe. Difficile de ne pas y voir un clin d'oeil au véritable parcours de la chanteuse. Oui, elle est formidable, mais il ne faudra pas oublier un Bradley Cooper formidable en chanteur qui perd pied. Il en fait un peu trop parfois (surtout lors d'une remise de prix), reste que son intensité demeure stupéfiante. La dernière demi-heure est un festival de douloureux passages où l'acteur nous touche profondément. 

A STAR IS BORN ne serait pas une si belle réussite sans ses musiques. Une bande-son phénoménale qui devrait faire un tabac. Chaque morceau est un uppercut dont le somptueux THE SHALLOWS, que vous avez pu entendre dans la bande-annonce. Les frissons vous gagnent jusqu'à vous submerger lors d'une ultime partition déchirante. On n'a pas fini d'entendre parler de ce A STAR IS BORN...

 

AVIS GLOBAL : Un grand film sublimé par un duo d'acteurs époustouflant. Avec sa bande-son exceptionnelle et ses élans sentimentaux puissants, A STAR IS BORN est une franche réussite. 

NOTE : 16 / 20

 

A STAR IS BORN  2h15

Un film réalisé par Bradley Cooper

Avec Bradley Cooper, Lady Gaga, Sam Elliott, Rafi Gavron. 

critique de A STAR IS BORN
Commenter cet article

Faustine 28/11/2018 16:39

Moi j'aurais mis 25/20 !!!!!!!!! lol ;-)