Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de LES FRERES SISTERS

Publié le 20 Septembre 2018 par Romain Jankowski in critiques

Tout commence dans la pénombre. Des murmures se font entendre puis des coups de feu que l'on voit au loin et qui illumine partiellement l'écran. Le nouveau film de Jacques Audiard a commencé et vient de poser les bases du vrai récit qu'il va mettre en scène : partir de l'ombre pour aller vers la lumière.

Lors de son premier acte, LES FRERES SISTERS ressuscite toute l'imagerie du western. On nous présente donc Eli et Charlie Sisters, deux frères tueurs à gages qui partent pour une mission commanditée par le mystérieux Commodore, ombre du mal que l'on ne verra que furtivement. Pourtant, il tient une grande place dans le récit puisque son nom est connu de tous et que les quatre personnages du scénario tentent d'échapper, d'une manière ou d'une autre, à son emprise. Le classicisme du début se laisser aller dans quelques passages obligés, du saloon à la fusillade contre des mercenaires, de ces chevaux traversant de somptueux paysages aux chercheurs d'or. Mais il ne faut pas s'y fier : Audiard se sert de son genre pour en tirer un fond émotionnel d'une puissance évocatrice magistrale.

Le montage alterne entre les poursuivants (les frères) et les poursuivis (le scientifique Warm, la cible, et le détective Morris qui change au contact du premier) alors que les états d'âme de chacun commence à prendre une place importante. Le passé ressurgit, fragment de quelques blessures qui ont fini par définir leur présent, et tend à reprendre sa place dans l'esprit de tous. Ainsi, Eli Sisters, l'aîné (John C.Reilly), entame son chemin vers la lumière et ne pense qu'à un retour chez lui, débarrassé du Commodore. Charlie (Joaquin Phoenix) est plus violent, plus avide et ressemble malgré lui à son paternel. L'intrigue s'enrichit de séquence en séquence, les thématiques se multiplient. Les échanges sont brusques et parfois tétanisants comme cette scène au restaurant entre les deux frères qui subie une montée en tension insidieuse.

Finalement, LES FRERES SISTERS se vit comme une expérience humaine d'une beauté finale époustouflante. Les quinze dernières minutes forment ainsi une note plus amère et paradoxalement plus douce qui sublime plus encore le film. Porté par un casting évidemment parfait (John C. Reilly va vous filer des frissons), le nouvel opus d'Audiard est une réussite incontestable qui va nous rester longtemps en mémoire (et qu'on ira revoir).

 

AVIS GLOBAL : D'une intensité folle, LES FRERES SISTERS se vit comme un western rempli d'humanité qui touche profondément dans ses thématiques abordés autant qu'il sublime un quatuor d'acteurs habité. 

NOTE : 17 / 20

 

LES FRERES SISTERS  1h57

Un film réalisé par Jacques Audiard

Avec John C. Reilly, Joaquin Phoenix, Jake Gyllenhaal, Riz Ahmed.

critique de LES FRERES SISTERS
Commenter cet article