Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de LA PROPHETIE DE L'HORLOGE

Publié le 28 Septembre 2018 par Romain Jankowski in critiques

Adaptant un roman gothique publié en 1973 par John Bellairs, Eli Roth décide de faire vibrer sa fibre grand public après de nombreuses virées dans l'horreur pure (HOSTEL, THE GREEN INFERNO) avec un récit d'initiation dans le monde de la magie (parfois noire) qui synthétise à peu prés tous les stéréotypes de ce genre de film. 

Lorsque Lewis, 10 ans, débarque chez son oncle, il sent bien que la vieille demeure où il habite a quelque chose de particulier. Avec ses jolis décors et sa direction artistique globalement soignée, LA PROPHETIE DE L'HORLOGE est visuellement agréable notamment lors de quelques séquences plutôt effrayantes. Que ce soit l'animation de pantins difformes ou quelques sursauts provoqués par une ambiance habilement instaurée, Roth parvient à rendre son film aussi angoissant qu'inoffensif. Il réveille l'enfant qui est en lui, celui qui aimait se faire peur devant des longs-métrages restant abordables mais ne déviant pas d'une certaine maturité. 

Une maturité qui lui manque cruellement ici. Le scénario ne réserve aucune surprise, tout est calibré au maximum alors que l'ennui pointe vite le bout de son nez. La mise en scène est elle-même assez statique, offrant un écrin aux deux acteurs principaux gentiment cabotins (Jack Black en ours mal léché mais sympathique, Cate Blanchett en femme protectrice) mais ne réussissant pas à nous embarquer dans un univers mal développé. La magie et ses règles sont peu claires tandis que l'antagoniste est vraiment ridicule. 

Très linéaire, le récit s'achève sans véritable climax, mais à au moins le mérite de bien boucler l'histoire au lieu de nous envoyer directement dans un hypothétique deuxième volet. Les enfants (pas trop jeunes) devraient y trouver leur compte comme les amateurs de fantasy peu exigeants. Les autres auront un peu de mal à ne pas bailler...

 

AVIS GLOBAL : Avec sa bonne tenue visuelle, LA PROPHETIE DE L'HORLOGE possède quelques séquences réussies. Mais il lui manque de véritables enjeux pour totalement passionner.

NOTE : 09 / 20

 

LA PROPHETIE DE L'HORLOGE  1h46

Un film réalisé par Eli Roth

Avec Jack Black, Cate Blanchett, Owen Vaccaro, Sunny Suljic.

 

critique de LA PROPHETIE DE L'HORLOGE
Commenter cet article