Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'antre du cinéphile

Critiques de films, news et rétro-cinéma

critique de KIN, LE COMMENCEMENT

Publié le 4 Septembre 2018 par Romain Jankowski in critiques

On se demande quand même pourquoi. Pourquoi aujourd'hui, avant même de connaître leur popularité, certains films annoncent directement une trilogie ou un univers partagé ? Dans la grande majorité des cas, la suite n'arrive jamais. KIN n'avait pas les certitudes pour cartonner au box-office donc autant ne rien envisager. 

Parce que la fin, au-delà d'être très décevante, ouvre plein de possibilités qui resteront à jamais inconnues (l'échec au box-office est déjà assuré, voir ici). On a donc l'impression d'avoir une histoire non terminée, un épisode pilote de série en quelques sorte, qui tire forcément l'ensemble vers le bas. Pourtant, KIN n'est pas ce qu'on a vu de pire dans la catégorie SF : l'intrigue se suit sans déplaisir, la relation des deux frères est convenue mais bien amenée, l'arme mystérieuse est attrayante et le road-trip du trio improvisé mise plus sur les situations que l'action. Josh et Jonathan Baker (les deux réalisateurs) prennent leur temps pour mettre leur univers en place et le trio d'acteurs Myles Truitt - Zoé Kravitz - Jack Reynor a une belle complicité.

De son côté, James Franco en fait des tonnes dans le rôle du truand sans état d'âme et son personnage est bien trop caricatural pour vraiment convaincre. Globalement, KIN ne sort jamais des sentiers battus malgré la belle présence de Dennis Quaid dans le rôle du père, un homme ambiguë et blessé qui aurait mérité une plus large exposition. 

Avec son caméo final étonnant (on ne vous dit rien), le film pense détenir la clé pour impressionner le spectateur. Mais cette résolution (qui n'en est pas une) n'est finalement pas si étonnante et n'apporte que peu de réponses aux questions que posent ce premier volet. 

 

AVIS GLOBAL : Juste divertissant, KIN se démarque par sa volonté de se concentrer sur ses personnages, mais pêche par son manque de rythme à mi-parcours et par sa fin décevante. 

NOTE : 10 / 20

 

KIN, LE COMMENCEMENT  1h43

Un film réalisé par Josh et Jonathan Baker

Avec Myles Truitt, Jack Reynor, Zoé Kravitz, James Franco. 

critique de KIN, LE COMMENCEMENT
Commenter cet article